À quoi sert la vitamine A ?

La vitamine A et le bêtacarotène sont indispensables pour notre organisme. La vitamine A est la première vitamine qui a été découverte, c'est la raison pour laquelle elle porte la lettre A. Mais quelles différences existe-t-il entre ces deux molécules, et que risque-t-on en cas de carence en vitamine A ?

Publicité
Publicité

5650879-inline-500x337.jpg© Istock

Vitamine A et bêtacarotène

Le bêtacarotène (ou provitamine A) est présent dans certains fruits et légumes (carottes, légumes verts, abricots, mangues...). Il se transforme ensuite en vitamine A, ou rétinol, dans notre organisme, quand celui-ci en a besoin. À l'état naturel, la vitamine A se trouve dans l'huile de foie de morue, le foie de nombreux poissons et animaux, les huîtres, le beurre, le lait et le jaune d’œuf. La vitamine A favorise une bonne vue, intervient dans la croissance des os, protège la peau du vieillissement et l'organisme des infections. Il s'agit d'un très bon anti-oxydant. La vitamine A à l'état naturel est très rapidement détruite par la lumière, et elle est stockée dans le foie.

Publicité

Carence en vitamine A

Publicité

Les apports journaliers (AJR) recommandés en vitamine A varient en fonction de l'âge. Chez le nourrisson, ils sont de 0,3 mg, chez la femme de 0,8 mg, chez l'homme de 1 mg. Une carence en vitamine A peut provoquer des affections oculaires (cataracte, sécheresse oculaire), un arrêt de croissance chez les jeunes, des maladies de peau (sécheresse, formation de rides), des cheveux secs et des caries dentaires. À l'inverse, un excès provoque des problèmes digestifs et articulaires. Les carences en vitamine A sont fréquentes chez les femmes enceintes, les fumeurs et les personnes alcooliques.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite