Rhabdomyolyse : un effet secondaire des statines

Publicité
Avec les fibrates, les statines sont les médicaments les plus utilisés pour réduire le taux de mauvais cholestérol (LDL). Elles sont indiquées en première intention lorsqu’un traitement médical est jugé nécessaire. En raison de leurs possibles effets secondaires, dont la rhabdomyolyse, les statines doivent cependant être employées avec une extrême prudence.
Publicité

5415443-inline-500x333.jpg© Istock

La rhabdomyolyse, des douleurs musculaires qui peuvent être fatales

L’effet hypolipidémiant des statines est lié à leur capacité à bloquer une enzyme qui participe à la synthèse du cholestérol dans l’organisme. Résultat : elles font baisser le taux de cholestérol, parfois plus rapidement que toutes les mesures mises en place auparavant (perte de poids, activité physique, régime alimentaire pauvre en graisses). Toutefois, les statines peuvent entraîner plusieurs effets secondaires comme des troubles digestifs et des douleurs musculaires. Les atteintes musculaires peuvent être très graves. Chez certaines personnes, les cellules des muscles sont détruites. Ce phénomène est appelé rhabdomyolyse. Il peut conduire à une insuffisance rénale qui met en danger la vie du patient.

Publicité
Qui est plus exposé au risque de rhabdomyolyse ?

Le risque de rhabdomyolyse est plus élevé chez les personnes âgées ou alcooliques, ainsi que chez celles qui souffrent d’hypothyroïdie ou d’insuffisance rénale. Ces populations doivent être particulièrement suivies pendant toute la durée du traitement. Si vous prenez des statines et si vous constatez des douleurs ou une perte de tonus musculaire, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité