Médicaments anticholestérol : fibrates ou statines, la différence

Publicité

Environ 1 % des patients qui prennent des statines sont victimes de graves effets secondaires. Les statines sont, avec les fibrates, les médicaments les plus utilisés pour lutter contre l’hypercholestérolémie. Elles sont prescrites lorsque la mise en place d’un régime alimentaire adapté, la perte de poids et la pratique d’une activité physique n’ont pas suffi à faire baisser le taux de mauvais cholestérol. Découvrez les dangers des statines et des fibrates ainsi que leurs principales différences.

Publicité

Les fibrates ne font pas baisser uniquement le taux de cholestérol

Les statines sont les médicaments indiqués en première intention dans la prise en charge de l’hypercholestérolémie. Elles sont commercialisées sous plusieurs noms tels que Crestor®, Elisor®, Lescol® et Vasten®. Leur rôle consiste à réduire le taux de cholestérol en bloquant l’action d’une enzyme précise. Les fibrates font baisser non seulement le taux de mauvais cholestérol, mais aussi le taux d’acide urique et de triglycérides (lipides). Les fibrates disponibles sur le marché incluent Béfizal®, Fegenor®, Lipanor®, Lipur® et Sécalip®.

Le danger des statines pour les muscles

Publicité

Statines et fibrates sont susceptibles d’entraîner plusieurs effets indésirables légers tels que des nausées, des douleurs abdominales, des maux de tête, des vertiges et une fatigue. Mais contrairement aux fibrates, les statines sont particulièrement dangereuses pour les muscles. Chez certaines personnes, les atteintes musculaires se manifestent par de simples crampes. Dans les cas les plus graves, elles provoquent une destruction des cellules musculaires. Ce phénomène rare (rhabdomyolyse) peut conduire à une insuffisance rénale qui engage le pronostic vital.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité