Cholestérol : les signes qui doivent alerter

Cholestérol : les signes qui doivent alerteriStock

Le cholestérol est un corps gras essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. La plus grande partie (environ 70%) est produite par notre corps. Le reste se trouve dans certains aliments comme la viande, les charcuteries, les poissons, les œufs et les produits laitiers. Lorsque son taux est anormalement élevé, on parle d’hypercholestérolémie. Apprenez à reconnaître les symptômes de cholestérol élevé afin de le réguler le plus tôt possible.

Publicité
Publicité

La douleur thoracique, un des premiers symptômes de cholestérol élevé

Le cholestérol s’accumule sur les parois des artères lorsqu’il est présent en trop grande quantité. Il se loge notamment dans les artères du cœur, les coronaires. Le muscle cardiaque (myocarde) n’est plus correctement irrigué. Cette altération de la circulation sanguine entraîne une douleur thoracique. Elle est appelée angine de poitrine quand elle ne survient que pendant l’effort.

Publicité

Les troubles neurologiques associés à un taux de cholestérol élevé

Si le cholestérol s’accumule dans les artères de la tête, des atteintes neurologiques peuvent apparaitre : vertiges, troubles de la vue allant jusqu’à la cécité, membres engourdis, perte de tonus musculaire, difficulté d’élocution… Ces troubles sont passagers et disparaissent généralement en moins de 24 heures.

Comment réduire son taux de cholestérol ?

La régulation du taux de cholestérol repose avant tout sur de bonnes habitudes alimentaires. Privilégiez l’huile d’olive au beurre, à l’huile de tournesol et aux acides gras saturés. Limitez votre consommation d’aliments riches en graisses et pratiquez une activité physique régulière.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité