Cholestérol HDL et LDL : interpréter ses résultats d'analyse

Cholestérol HDL et LDL : interpréter ses résultats d'analyse©iStock

Différence entre le cholestérol HDL et LDL, cholestérol total, triglycérides, taux à ne pas dépasser : découvrez les fondamentaux du bilan lipidique. Avant de vous plonger dans vos résultats d’analyse, retenez cette information essentielle : un taux de cholestérol LDL bas est une excellente nouvelle.

Publicité
Publicité

HDL, LDL et triglycérides

Le cholestérol est un corps gras issu du foie et de certains aliments qui joue un rôle important dans l’organisme. Il intervient notamment dans la sécrétion d’hormones. On distingue deux types de cholestérol : HDL et LDL, respectivement surnommés bon et mauvais cholestérol. Le cholestérol LDL reste fixé aux parois des artères en cas d’excès, ce qui élève le risque de maladie cardiovasculaire. Au contraire, le bon cholestérol (HDL) nettoie les artères. Il existe une autre sorte de graisse, les triglycérides. Provenant des aliments sucrés et de l’intestin grêle, les triglycérides se situent dans le tissu adipeux et constituent une réserve d’énergie dans laquelle l’organisme vient puiser.

Les taux de cholestérol à ne pas dépasser

Sur votre feuille d’analyses, vous verrez quatre principaux taux : le cholestérol total, le HDL, le LDL et les triglycérides. Le cholestérol total doit être inférieur à 2 g par litre de sang. Le taux de LDL, celui qui doit être surveillé de très près, ne doit pas dépasser 1,6 g/L. Le taux de HDL est jugé normal s’il est supérieur à 0,35 g/L, celui de triglycérides s’il ne dépasse pas 1,5 g/L.

Cholestérol HDL et LDL : quand faut-il s’inquiéter ?

Publicité

Seul un taux trop élevé de cholestérol LDL constitue un véritable motif de préoccupation. Un régime anticholestérol s’impose pour faire baisser le taux de LDL et éviter les possibles complications. Les repas doivent être variés et équilibrés. Les fruits et les légumes sont à consommer sans modération, contrairement aux laitages et aux viandes grasses. Pour cuisiner, il convient de remplacer le beurre par l’huile d’olive. Surtout, pensez à bouger ! Une demi-heure de sport par jour, ne serait-ce qu’un peu de marche ou de vélo, contribue à lutter contre le mauvais cholestérol.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité