Cholestérol et arrêt cardiaque : un lien ?

Un taux trop élevé de cholestérol représente un facteur de risque majeur d'accident cardio-vasculaire et donc d'arrêt cardiaque. La surveillance de ce taux, surtout lorsqu'il est associé à d'autres facteurs de risques, est fortement recommandée.

Publicité
Publicité

6391624-inline-500x333.jpg© Istock

Pourquoi l'hypercholestérolémie peut-elle avoir un lien avec un arrêt cardiaque ?

Un taux trop élevé de cholestérol dans le sang peut provoquer le dépôt de plaques d'athérome sur la paroi des artères et leur obstruction progressive. Lorsque les artères se bouchent, il se produit alors des accidents cardio-vasculaires cérébraux lorsqu'il s'agit des artères irriguant le cerveau, cardiaques lorsqu'il s'agit des artères coronaires. Cela peut donc provoquer un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral massif et donc un arrêt cardiaque.

Publicité

Comment lutter contre l'hypercholestérolémie ?

Publicité

L'hypercholestérolémie doit toujours être prise au sérieux, surtout lorsqu'elle est associée à d'autres facteurs de risques que sont l'hypertension artérielle, le surpoids, le tabagisme et le diabète. On propose donc des traitements hypocholestérolémiants comme les statines et les fibrates, associés à un régime alimentaire pauvre en graisses et à une activité physique régulière d'au moins trois heures par semaine. La surveillance du taux de cholestérol doit avoir lieu tous les six mois, et une consultation annuelle chez le cardiologue est nécessaire, ainsi qu'un sevrage tabagique, pour limiter les risques de complications cardio-vasculaires.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité