Régime cholestérol : quels poissons gras mettre au menu ?

Bien qu'ayant une connotation négative aujourd'hui dans nos sociétés occidentales, le cholestérol reste une graisse naturelle essentielle pour l'organisme : il constitue la membrane des cellules de l'organisme et permet la synthèse de la vitamine D. Si le foie en fabrique la plus grosse partie, le reste est apporté par l'alimentation. Néanmoins, il existe un bon et un mauvais cholestérol. Certains aliments, notamment plusieurs poissons gras, favorisent le bon cholestérol au détriment du mauvais.

Publicité
Publicité

© Istock

Qu'est-ce que le bon et le mauvais cholestérol ?

Lorsqu'il est transporté dans le sang, le cholestérol peut être pris en charge par deux types de lipoprotéines : celles dites HDL qui éliminent le cholestérol en trop, et celles dites LDL qui transportent le cholestérol sans le dissiper. C'est ce dernier type de cholestérol qui est jugé mauvais pour l'organisme. Son développement est favorisé par un régime alimentaire composé de beaucoup de sucres et de gras saturé que l'on retrouve notamment dans certains produits laitiers et charcuteries. A l'inverse, les aliments riches en acides gras oméga-3 ou en fibres permettent de créer du bon cholestérol.

Publicité
Les poissons gras : des aliments anticholestérol

Le saumon, le thon, le maquereau ou encore la sardine sont autant de poissons indiqués dans les régimes anticholestérol. Tous possèdent une forte teneur en oméga-3. Ces acides gras poly-insaturés permettent de réduire le taux de triglycéride, une graisse présente dans le sang. Ainsi, manger du poisson, de préférence gras, entre deux et trois fois par semaine, réduit le cholestérol LDL.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité