Graines de lin : un aliment anticholestérol ?

Graines de lin : un aliment anticholestérol ?©iStock

Les graines de lin peuvent se vanter d’être très riches en acides gras oméga 3 ; elles détiennent, en effet, la plus forte teneur constatée pour un produit végétal. Cette découverte a poussé les scientifiques à mener plusieurs études sur l’efficacité des graines et de l’huile de lin dans la prévention des maladies cardiovasculaires, notamment dans la réduction du taux de mauvais cholestérol.

Publicité
Publicité

Le rôle des graines de lin dans la lutte contre le cholestérol : avis partagés

La découverte relativement récente de la forte présence d’acides gras oméga 3 dans les graines de lin pouvait laisser penser que le lin rejoindrait bientôt l’ail, l’ispaghul et l’avoine dans le cercle des plantes médicinales recommandées dans la lutte contre l’hypercholestérolémie. Les bienfaits des graines de lin sont certes indéniables. Elles agissent efficacement contre la constipation, les troubles fonctionnels du côlon, le cancer du sein et du côlon, les affections cutanées et les inflammations articulaires. Toutefois, les avis sont partagés concernant leur rôle dans la réduction du taux de mauvais cholestérol. Au cours des différentes études réalisées, certaines contradictions sont apparues. Pour cette raison, les graines de lin ne sont pas officiellement reconnues en tant qu’aliment anticholestérol par les organismes de santé internationaux.

Publicité

Comment consommer les graines de lin ?

Les graines de lin, situées dans les fruits, sont récoltées en été. Elles sont séchées avant d’être commercialisées entières ou broyées. Elles sont parfois pulvérisées et transformées en farine. Pour combattre les troubles digestifs, vous pouvez consommer 15 à 20 graines 3 fois par jour, avec un verre d’eau. L’usage externe est réservé au traitement des affections cutanées, des inflammations articulaires et des contusions. Préparez une pâte en versant lentement de l’eau sur de la farine de lin. Réchauffez la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne tiède (à feu doux), puis placez-la entre deux linges. Appliquez-la ensuite sur les lésions (1 à 3 cataplasmes par jour).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité