Graines de lin anticholestérol : comment les consommer

Les graines de lin brun font partie des aliments qui aident à lutter contre un taux de cholestérol trop élevé. Ainsi, utiliser les graines de lin pour maigrir n‘est pas une mauvaise idée. Encore faut-il savoir comment les consommer pour profiter de tous leurs bienfaits.

Publicité
Publicité

© Istock

Intérêts de la graine de lin brun

La graine de lin a pour particularité d’être faible en gras, mais très riche en acides gras polyinsaturés (oméga-3) et en fibres. Or, ces acides gras essentiels contribuent à abaisser le taux de cholestérol sanguin, notamment en abaissant le taux de LDL. De façon plus générale, la graine de lin va diminuer la tension artérielle, stimuler le système immunitaire et lutter contre les symptômes de la ménopause (elle renferme également des phytoœstrogènes). Par ailleurs, elle aide à prévenir les cancers du sein et de la prostate. Enfin, les graines de lin vont aider à maigrir et à renforcer la vigueur des cheveux et la qualité de la peau.

Publicité
Comment profiter des bienfaits des graines de lin

Pour profiter pleinement des bienfaits des graines de lin, on recommande d’en consommer chaque jour une vingtaine de grammes sous forme de poudre (il suffit de les moudre quelques secondes dans un moulin à café). Leur efficacité est meilleure sous cette forme qu’en huile. Vous pouvez ajouter cette poudre dans tous vos plats, qu’ils soient salés (salades, plats, etc.) ou sucrés (desserts, yaourts, céréales du petit-déjeuner, etc.). Ne vous attendez pas à observer des résultats de façon immédiate. En effet, il faut persévérer au moins deux mois avant de pouvoir constater une amélioration.

Contre-indications aux graines de lin brun

Il est recommandé d’éviter les graines de lin chez les enfants de moins de 6 ans qui présentent une occlusion intestinale ou un rétrécissement œsophagien. Elles sont également déconseillées en cas de maladies intestinales telles qu’un syndrome du côlon irritable. Enfin, elles sont contre-indiquées chez les personnes qui souffrent d’un cancer du sein ou des ovaires ainsi qu’aux personnes qui ont des troubles thyroïdiens.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité