Cholestérol en baisse avec le poisson

Publicité
Publicité

On l’a vu : les poissons représentent de merveilleux atouts pour l’équilibre nutritionnel, et leurs matières grasses, quand il y en a, permettent d’équilibrer les graisses du sang et donc, de diminuer le taux de “ mauvais cholestérol ”. Qu’en est-il des coquillages et des crustacés, habituellement éliminés d’un régime alimentaire permettant de lutter contre le cholestérol ?

Les nutritionnistes préconisent de consommer autant des unes que des autres, soit parmi les 30 % de graisse qui doivent constituer notre ration énergétique, un tiers sous forme de graisses saturées, un autre tiers sous forme mono-insaturée et le dernier tiers sous forme poly-insaturée.

Publicité
Voici la composition en cholestérol de quelques aliments :

100 g de : Cholestérol (mg)
Huîtres 50 mg
Homard 112 mg
Moules 100 mg
Langoustines 100 mg
Crevettes roses 160 mg
Crevettes grises 180 mg
Crevettes Saints Jacques 90 mg
Crabe 100 mg
Poisson 50 mg
Viandes de boeuf 60 à 80 mg
Viande d’agneau ou de porc 80 mg
Beurre 250 mg
Oeuf 500 mg

Source : Répertoire général des aliments - 1995

Les poissons et les coquillages ne sont pas notablement riches en cholestérol. Ils peuvent donc être consommés sans problème. A noter que le cholestérol est toujours contenu dans les graisses des aliments : il fait donc partie des matières grasses des poissons et des œufs des coquillages - le corail. Il est donc aisé de ne pas le consommer si l’on a encore des craintes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité