Hypertriglycéridémie isolée : la définition

Les triglycérides sont des graisses issues de notre organisme et de certains aliments. Localisées dans le tissu adipeux, elles servent de réservoir d’énergie. Leur taux est mesuré avec celui du cholestérol dans le cadre d’un bilan lipidique. En cas d’excès, un régime anti-triglycérides s’impose, car le risque de maladie cardiovasculaire augmente. On parle d’hypertriglycéridémie isolée lorsque le bilan lipidique ne présente aucune autre anomalie.

Publicité
Publicité

© Istock

Lorsque l’alcool ou les glucides élèvent le nombre de triglycérides

Il existe deux principales formes d’hypertriglycéridémie. La première forme est métabolique et s’accompagne en général d’une baisse du taux de bon cholestérol (HDL). La deuxième est associée à une consommation excessive d’alcool ou de sucre. Par ailleurs, elle n’entraîne pas de modification du taux de cholestérol : c’est l’hypertriglycéridémie isolée.

Publicité
Un régime anti-triglycérides est-il nécessaire en cas d’hypertriglycéridémie isolée ?

Parfois, mais pas toujours. Chez certaines personnes, le sevrage alcoolique et la baisse de consommation de sucres rapides sont suffisants pour faire baisser le nombre de triglycérides après 3 ou 4 semaines. Pensez à marcher ou à pratiquer une autre activité physique tous les jours pour faire baisser vos taux plus rapidement. La prise de médicaments hypolipidémiants (statines, fibrates) ne sera envisagée qu’en cas d’échec.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité