Bon et mauvais cholestérol : les chiffres clés

Bon et mauvais cholestérol : les chiffres clés©iStock

Puisque nous sommes nombreux à chercher à tout prix comment éviter le mauvais cholestérol, il est indispensable de connaître la différence entre le cholestérol LDL et le cholestérol HDL, ainsi que les taux à ne pas dépasser.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que le cholestérol LDL ?

Le cholestérol LDL ou low-density lipoprotein correspond à ce qu'on appelle communément le « mauvais cholestérol ».
Si le cholestérol n'est en réalité qu'une seule et même substance lipidique, ses transporteurs, quant à eux, diffèrent : les LDL favoriseraient le dépôt du cholestérol sur la paroi des artères.
Par conséquent, il est important d'effectuer les analyses sanguines prescrites par son médecin et de suivre ses conseils en matière d'hygiène de vie, en particulier en cas d'hypercholestérolémie.
De manière générale, on considère que pour un risque cardiovasculaire faible, l'objectif de cholestérol LDL est un taux inférieur à 1,9 g par litre (4,9 mmol par litre) ; 1 g par litre (2,6 mmol par litre) pour un risque cardiovasculaire élevé.

Publicité

Quid du cholestérol HDL ?

Le cholestérol HDL ou high-density lipoprotein est celui que l'on nomme également « bon cholestérol ».
Il s'agit là aussi du même lipide, le cholestérol, mais de transporteurs différents : en conduisant le cholestérol des artères vers le foie, les HDL préviendraient, à l'inverse des LDL, les obstructions artérielles.
S'il est préférable de suivre les recommandations de son médecin traitant, il faut savoir qu'il est généralement conseillé de conserver un taux de cholestérol HDL supérieur à 0,4 g par litre pour prévenir le risque cardiovasculaire.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité