Glaucome à angle fermé : c'est quoi ?

Publicité

Si vous avez les yeux rouges, des maux de tête et une vision brouillée, si des douleurs oculaires apparaissent dans l'obscurité, vous risquez peut-être une crise aiguë de glaucome à angle fermé. Ne négligez pas ces signes : il est sûrement plus que temps de soigner vos yeux.

Publicité

© Fotolia

Le glaucome à angle fermé, c'est quoi ?

Lorsque l'iris (partie colorée de l'œil) gonfle, il comble l'angle qu'il fait avec la cornée et empêche l'évacuation de l'humeur aqueuse. L'œil devient rouge. Le liquide est alors sous pression et comprime le nerf optique, dont les fibres sont endommagées, et la vision devient de plus en plus floue. Ce type de glaucome n'atteint généralement qu'un seul œil.

Publicité
Dans quels cas risque-t-on de développer un glaucome à angle fermé ?

Le glaucome à angle fermé atteint surtout les personnes de plus de 60 ans, les hypermétropes et les diabétiques. C'est dans l'obscurité que les crises brutales apparaissent parce que l'iris se gonfle et la pression dans l'œil augmente. Il devient alors très rouge, couleur lie de vin, et très douloureux. La crise peut même être accompagnée de nausées et de vomissements.

Glaucome à angle fermé, que faire ?

Lors d'une crise aiguë, le traitement doit être immédiat. En cas de glaucome à angle fermé, un traitement par laser est possible. Il permet d'éviter l'instillation de gouttes oculaires tout au long de sa vie. Un diagnostic précoce du glaucome à angle fermé est la condition sine qua non pour éviter les complications. Faites attention également à certains médicaments, qui favorisent la crise de glaucome.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité