Semaine 201806 - Syndromes Grippaux - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s06), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 208 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [189 ; 227]), soit 137 000 nouveaux cas. Durant ces 9 semaines d'épidémie de grippe, 1 741 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif. Ce taux d'incidence est en diminution depuis maintenant six semaines.
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (424 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [270 ; 578]), Hauts-de-France (420, IC 95% [308 ; 532]) et Grand Est (293, IC 95% [224 ; 362]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 27 ans (6 mois à 85 ans), les hommes représentaient 47% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : aucune hospitalisation pour syndrome grippal n'a été rapportée.
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s06), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
« - Lente diminution des indicateurs de l'activité grippale
   - Poursuite de l'augmentation de la part des virus de type B depuis début janvier

    - Premières estimations de l'efficacité vaccinale chez les personnes de 65 ans et plus de 60% en milieu ambulatoire ».
Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1 806 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1 258 par les médecins généralistes et 548 par les pédiatres libéraux), dont 1 804 ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 122 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 73 (59,8%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité est en légère diminution cette semaine. La semaine dernière, le virus grippal B de lignage Yamagata a été principalement retrouvé. 
Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 509 (28,2%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   78   (4,3%) virus de type A(H3N2),
-   31   (1,7%) virus de type A non sous-typés,
-     4   (0,2%) virus de type B lignage Victoria,
- 320 (17,7%) virus de type B lignage Yamagata,
-   39   (2,2%) virus de type B lignage non déterminé.
Quatre co-infections de virus grippaux A et B ont observées sur l'ensemble de la période de surveillance virologique.
Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). La détection de ces trois virus reste faible, même si on peut noter une légère augmentation de la circulation du hRV la semaine dernière.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l'incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Semaine 201806 - Diarrhée aiguë - Activité modérée à forte en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s06), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 150 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [134 ; 166]), en dessous du seuil épidémique (178 cas pour 100 000 habitants) [1].
La dynamique épidémique étant inhabituelle, avec des taux d'incidence en plateau depuis près de 11 semaines, le modèle de prévision reposant sur les données historiques Sentinelles ne permet pas de prédire correctement l'évolution de l'épidémie des gastroentérites dans les prochaines semaines. L'activité des diarrhées aiguës devrait néanmoins continuer à diminuer.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Pays de la Loire (248 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [132 ; 364]), Hauts-de-France (221, IC 95% [142 ; 300]) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (185, IC 95% [95 ; 275]).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 26 ans (de 2 mois à 91 ans). Les hommes représentaient 50% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,2% (IC 95% [0,0 ; 0,7]).
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006
.

Semaine 201806 - Varicelle - Activité modérée en médecine générale

En France métropolitaine, la semaine dernière (2018s06), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 25 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [18 ; 32]).
Huit foyers régionaux ont été observés, d'activité forte en Hauts-de-France (53 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [7 ; 99]), Pays de la Loire (42, IC 95% [0 ; 86]) et Normandie (40, IC 95% [10 ; 70]) et modérée en Provence-Alpes-Côte d'Azur (35, IC 95% [0 ; 72]), Centre-Val de Loire (31, IC 95% [5 ; 57]), Grand Est (23, IC 95% [4 ; 42]), Ile-de-France (21, IC 95% [5 ; 37]) et Bretagne (20, IC 95% [0 ; 52]).

Semaine 201805 - Syndromes Grippaux - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s05), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 242 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [221 ; 263]), soit 159 000 nouveaux cas. Durant ces 8 semaines d'épidémie de grippe, 1 604 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Ce taux d'incidence est en diminution depuis maintenant cinq semaines.
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (509 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [375 ; 643]), Corse (446, IC 95% [309 ; 583]), Auvergne-Rhône-Alpes (351, IC 95% [293 ; 409]) et Grand Est (351, IC 95% [277 ; 425]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 24 ans (2 mois à 82 ans), les hommes représentaient 44% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,4% (IC 95% [0,0 ; 0,9]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s05), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
"- Légère diminution des indicateurs de l'activité grippale
- Poursuite de l'augmentation de la part des virus de type B depuis début janvier" 

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1 666 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1 158 par les médecins généralistes et 508 par les pédiatres libéraux), dont 1 662 ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 166 prélèvements ont été testés. Parmi eux, 105 (63,3%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité est en légère diminution cette semaine. La semaine dernière, le virus grippal B de lignage Yamagata a été principalement retrouvé. 
Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 481 (28.9%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   69   (4.2%) virus de type A(H3N2),
-   38   (2.3%) virus de type A non sous-typés,
-     4   (0.2%) virus de type B lignage Victoria,
- 289 (17.4%) virus de type B lignage Yamagata,
-   13   (0.8%) virus de type B lignage non déterminé.
Deux co-infections de virus grippaux A et B ont été observées sur l'ensemble de la période de surveillance virologique.
Les trois autres virus respiratoires testés sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). Cette semaine la détection de ces trois virus reste faible.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l'incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Semaine 201805 - Diarrhée aiguë - Activité forte en médecine générale)

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s05), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 144 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [129 ; 159]), soit 95 000 nouveaux cas, en dessous du seuil épidémique (181 cas pour 100 000 habitants) [1].
Après 9 semaines de plateau, ce taux d'incidence diminue et s'éloigne du seuil épidémique des gastroentérites. Il sera important de suivre son évolution dans les semaines à venir.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Pays de la Loire (189 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [112 ; 266]), Grand Est (186, IC 95% [130 ; 242]) et Normandie (182, IC 95% [102 ; 262]) (les données régionales complètes sont présentées à la fin du bulletin).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 26 ans (de 5 mois à 95 ans). Les hommes représentaient 48% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : aucune hospitalisation pour diarrhée aiguë n'a été rapportée.
Prévision : la dynamique épidémique étant inhabituelle, avec des taux d'incidence en plateau depuis près de 10 semaines, le modèle de prévision reposant sur les données historiques Sentinelles ne permet pas de prédire correctement l'évolution de l'épidémie des gastroentérites dans les prochaines semaines. L'activité des diarrhées aiguës pourrait néanmoins continuer à diminuer. 
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006
.

Semaine 201805 - Varicelle - Activité modérée en médecine générale

En France métropolitaine, la semaine dernière (2018s05), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 21 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [15 ; 27]).
Trois foyers régionaux d'activité modérée ont été observés, en  Ile-de-France (31, IC 95% [9 ; 53]), Pays de la Loire (30, IC 95% [0 ; 68]) et Normandie (24, IC 95% [0 ; 54]).

Semaine 201804 - Syndromes Grippaux - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s04), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 263 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [242 ; 284]), soit 173 000 nouveaux cas. Durant ces 7 semaines d'épidémie de grippe, 1 444 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Ce taux d'incidence est en diminution depuis maintenant quatre semaines, même si l'on peut noter un ralentissement de la décrue épidémique en médecine générale sur les deux dernières semaines.
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (432 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [324 ; 540]), Normandie (401, IC 95% [286 ; 516]) et Hauts-de-France (358, IC 95% [284 ; 432]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 26 ans (2 mois à 95 ans), les hommes représentaient 51% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,4% (IC 95% [0,0 ; 0,9]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1]. Pour la semaine dernière (2018s04), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
«- Diminution de la majorité des indicateurs de l'activité grippale
- Majorité de virus de sous-type A(H1N1)pdm09 en médecine de ville
- Légère augmentation de la part des virus de type B depuis début janvier ».

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1472 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (1017 par les médecins généralistes et 455 par les pédiatres libéraux), et tous ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 163 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 116 (71,2%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité a augmenté cette semaine (2018s04). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.
Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 438 (29,8%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   66   (4,5%) virus de type A(H3N2),
-   29   (2,0%) virus de type A non sous-typés,
-     2   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
- 218 (14,8%) virus de type B lignage Yamagata,
-   24   (1,6%) virus de type B lignage non déterminé.
Deux co-infections de virus grippaux A et B ont été observées sur l'ensemble de la période de surveillance virologique.
Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV).  Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l'incidence des syndromes grippaux devrait continuer de diminuer dans les prochaines semaines.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Semaine 201804 - Diarrhée aiguë - Activité forte en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s04), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 174 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [157 ; 191]), soit 114 000 nouveaux cas, en dessous du seuil épidémique (185 cas pour 100 000 habitants) [1].
Ce taux d'incidence reste stable et proche du seuil épidémique des gastroentérites. Cette activité est comparable aux niveaux observés durant les 8 dernières semaines. Sur l'ensemble de cette période, 899 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Pays de la Loire (216 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [132 ; 300]), Hauts-de-France (215, IC 95% [156 ; 274]) et Nouvelle-Aquitaine (205, IC 95% [118 ; 292]).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 26 ans (de 2 mois à 95 ans). Les hommes représentaient 52% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 1,0% (IC 95% [0,0 ; 2,0]).
Prévisionau niveau de la dynamique épidémique très inhabituelle, avec des taux d'incidence en plateau depuis près de 9 semaines, le modèle de prévision reposant sur les données historiques Sentinelles ne permet pas de prédire correctement l'évolution de l'épidémie des gastro-entérites dans les prochaines semaines.
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.

Semaine 201804 - Varicelle - Activité modérée en médecine générale

En France métropolitaine, la semaine dernière (2018s04), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 22 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [16 ; 28]).
Six foyers régionaux d'activité modérée ont été observés, en Corse (32, IC 95% [0 ; 66]), Ile-de-France (28, IC 95% [10 ; 46]), Nouvelle-Aquitaine (27, IC 95% [4 ; 50]), Pays de la Loire (26, IC 95% [5 ; 47]), Provence-Alpes-Côte d'Azur (22, IC 95% [0 ; 47]) et Bretagne (21, IC 95% [0 ; 50]).

Semaine 201803 - Syndromes Grippaux - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s03), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 271 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [249 ; 293]), soit 178 000 nouveaux cas. Durant ces 6 semaines d'épidémie de grippe, 1 270 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Ce taux d'incidence est en baisse depuis maintenant trois semaines, signalant le début de la décrue épidémique.
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Auvergne-Rhône-Alpes (449 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [380 ; 518]), Bourgogne-Franche-Comté (352, IC 95% [217 ; 487]) et Grand Est (338, IC 95% [273 ; 403]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 27 ans (1 mois à 92 ans), les hommes représentaient 49% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,6% (IC 95% [0,0 ; 1,.3]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1]. les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
« - Stabilisation des indicateurs de l'activité grippale en semaine 03
    - Pic de l'épidémie atteint dans la plupart des régions en métropole »

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1278 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (874 par les médecins généralistes et 404 par les pédiatres libéraux), dont 1277 ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 145 prélèvements ont été réalisés et testés. Parmi eux, 95 (65,5%) étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité a augmenté cette semaine (2018s03). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.
Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 365 (28,6%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   56   (4,4%) virus de type A(H3N2),
-   32   (2,5%) virus de type A non sous-typés,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
- 158 (12,4%) virus de type B lignage Yamagata,
-   30   (2,3%) virus de type B lignage non déterminé.
En tout 3 co-infections de virus grippaux A et B ont été observées.
Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV).  Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l'incidence des syndromes grippaux pourrait rester stable dans les prochaines semaines.
Bulletin grippe Santé publique France
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Semaine 201803 - Diarrhée aiguë - Activité forte en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s03), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 172 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [156 ; 188]), soit 113 000 nouveaux cas, en dessous du seuil épidémique (186 cas pour 100 000 habitants) [1].
Ce taux d'incidence reste stable et proche du seuil épidémique des gastroentérites. Cette activité est comparable aux niveaux observés durant les 7 dernières semaines. Sur l'ensemble de cette période, 783 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Grand Est (239 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [172 ; 306]), Pays de la Loire (225, IC 95% [134 ; 316]) et Hauts-de-France (224, IC 95% [164 ; 284]).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 27 ans (de 2 mois à 96 ans). Les hommes représentaient 49% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,5% (IC 95% [0,0 ; 1,2]).
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2], le niveau d'activité des diarrhées aiguës pourrait rester stable dans les prochaines semaines.
Bulletin gastro-entérite aiguë Santé publique France
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles
[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006
.

Semaine 201803 - Varicelle - Activité faible en médecine générale

En France métropolitaine, la semaine dernière (2018s03), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 13 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [9 ; 17]).
Trois foyers régionaux d'activité modérée ont été observés en Normandie (27, IC 95% [0 ; 60]), Hauts-de-France (21, IC 95% [3 ; 39]) et Ile-de-France (20, IC 95% [4 ; 36]).

Semaine 201802 - Syndromes Grippaux - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s02), le taux d'incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 339 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [315 ; 363]), soit 221 000 nouveaux cas. Durant ces 5 semaines d'épidémie de grippe, 1 127 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif. 
Ce taux d'incidence est en baisse depuis maintenant deux semaines et semble signer le début de la décrue épidémique. Toutefois, en cette première semaine post-vacances, l'incidence des syndromes grippaux chez les 0-14 ans est en augmentation. Il sera donc important de rester vigilant sur la dynamique épidémique dans les semaines à venir.
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (608 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [462 ; 754]), Grand Est (421, IC 95% [344 ; 498]) et Auvergne-Rhône-Alpes (399, IC 95% [333 ; 465]).
Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian était de 35 ans (6 mois à 92 ans), les hommes représentaient 44% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,4% (IC 95% [0,0 ; 0,9]).
Les données Sentinelles sont intégrées dorénavant à un outil de détection des épidémies de grippe développé par Santé publique France couplant des informations issues de soins primaires et d'urgences hospitalières [1].
Pour la semaine dernière (2018s02), les conclusions du bulletin de Santé publique France sont :
"- Epidémie de grippe en phase descendante en métropole
  - Pic probablement atteint dans la plupart des régions"

Surveillance virologique: depuis la semaine 2017s40, date de début de la surveillance, 1098 prélèvements ont été réalisés par les médecins Sentinelles (746 par les médecins généralistes et 352 par les pédiatres libéraux), dont 1096 ont été testés à ce jour.
La semaine dernière, 157 prélèvements ont été testés. Parmi eux, 81 (51,6% étaient positifs pour au moins un virus grippal. Le taux de positivité Le taux de positivité a nettement diminué cette semaine (2018s02). Le virus grippal A(H1N1)pdm09 reste le virus grippal principalement détecté.
Les virus détectés depuis le début de la surveillance sont répartis de la façon suivante :
- 308 (28,1%) virus de type A(H1N1)pdm09,
-   51   (4,7%) virus de type A(H3N2),
-   27   (2,5%) virus de type A non sous-typés,
-     1   (0,1%) virus de type B lignage Victoria,
- 109   (9,9%) virus de type B lignage Yamagata,
-   30   (2,7%) virus de type B lignage non déterminé.
Aucune co-infection de virus grippaux A et B n'a été observée.
Les trois autres virus respiratoires recherchés dans les prélèvements réalisés par les médecins Sentinelles sont : le virus respiratoire syncytial (VRS), le Rhinovirus (HRV) et le Metapneumovirus (hMPV). Cette semaine, la détection de ces trois virus est en diminution.
Les prélèvements ont été analysés par le CNR des virus influenzae (Centre coordonnateur Institut Pasteur Paris, Centre associé Hospices civils de Lyon) et par le laboratoire de virologie de l'Université de Corse.
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2] et sur les délivrances de médicaments (partenariat IQVIA) [3], l'incidence des syndromes grippaux pourrait rester stable dans les prochaines semaines.
Bulletin grippe Santé publique France
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles

[1] Pelat C. et al. Regional Influenza study group. Improving regional influenza surveillance through a combination of automated outbreak detection methods: the 2015/16 season in France. Euro Surveill. 2017;22(32):pii=30593.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006.
[3] Vergu E, et al. Medication sales and syndromic surveillance, France. Emerg Infect Dis. 2006. 12(3):416-21.

Semaine 201802 - Diarrhée aiguë - Activité épidémique en médecine générale

Surveillance clinique : en France métropolitaine, la semaine dernière (2018s02), le taux d'incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 211 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [192 ; 230]), soit 138 000 nouveaux cas, au-dessus du seuil épidémique (186 cas pour 100 000 habitants) [1].
Ce taux d'incidence est en hausse après trois semaines de stabilité des taux d'incidences des diarrhées aiguës. Durant ces 6 premières semaines d'épidémie de gastroentérite, 694 000 personnes auraient consulté un médecin généraliste pour ce motif.
Au niveau régional, les taux d'incidences les plus élevés ont été notés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (282 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [155 ; 409]), Grand Est (270, IC 95% [209 ; 331]) et Pays de la Loire (264, IC 95% [158 ; 370]).
Concernant les cas rapportés, l'âge médian des cas était de 28 ans (de 3 mois à 91 ans). Les hommes représentaient 48% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentaient pas de signe particulier de gravité : le pourcentage d'hospitalisation a été estimé à 0,3% (IC 95% [0,0 ; 0,8]).
Prévision : selon le modèle de prévision reposant sur les données historiques [2], le niveau d'activité des diarrhées aiguës pourrait continuer d'augmenter dans les prochaines semaines.
Bulletin gastro-entérite aiguë Santé publique France
Plus d'information sur les méthodes statistiques utilisées par le réseau Sentinelles

[1] Costagliola D, et al. A routine tool for detection and assessment of epidemics of influenza-like syndromes in France. Am J Public Health. 1991;81(1):97-9.
[2] Viboud C, et al. Prediction of the spread of influenza epidemics by the method of analogues. Am J Epidemiol. 2003 Nov 15;158(10):996-1006
.

Semaine 201802 - Varicelle - Activité modérée

En France métropolitaine, la semaine dernière (2018s02), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 20 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [14 ; 26]).
Cinq foyers régionaux ont été observés, d'activité forte en Normandie (61 cas pour 100 000 habitants, IC 95% [8 ; 114]) et modérée en Auvergne-Rhône-Alpes (32, IC 95% [8 ; 56]), Nouvelle-Aquitaine (31, IC 95% [0 ; 68]), Bretagne (30, IC 95% [1 ; 59]) et Hauts-de-France (28, IC 95% [7 ; 49]).

Pages

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité