Taux de fer et ferritine : la différence

Votre médecin peut vous prescrire des compléments alimentaires pour votre santé. Notamment en cas de carence en fer détectée par un dosage de la ferritine : explications.

Publicité
Publicité

5940548-inline-500x333.jpg© Istock

Ne pas confondre fer et ferritine

Publicité

Le fer est un oligo-élément essentiel au fonctionnement de l’organisme. Entre autres rôles, il est indispensable au transport de l’oxygène par les globules rouges. Vous pouvez notamment trouver de belles quantités de fer dans le boudin noir, le foie, la viande rouge, les huîtres, le soja ou encore les lentilles. La ferritine, quant à elle, est une protéine se liant au fer pour le stocker dans les cellules. Il peut ainsi être utilisé en cas de besoin. On peut trouver de la ferritine un peu partout dans l’organisme, en particulier dans le foie, la rate, les muscles, la moelle osseuse… Elle est aussi présente dans le sang.

Taux de ferritine : plus révélateur d’une carence que le taux de fer

Publicité

Les médecins se basent plutôt sur le taux de ferritine sanguin que sur le taux de fer sanguin pour diagnostiquer une carence en fer. Pour être plus précis, un taux de fer bas associé à un taux de ferritine normal n’est pas très inquiétant. En revanche, une ferritine anormalement basse signifie que l’organisme est obligé de puiser dans ses réserves de fer… En d’autres termes, il y a une carence en fer importante qui doit être corrigée. Des compléments alimentaires santé sont souvent prescrits dans ce genre de cas. En parallèle de la cure de fer, un traitement est parfois nécessaire selon la cause exacte de la carence. La mise en place d’une alimentation plus riche en fer est aussi souvent intéressante.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité