Qu'est-ce qu’une hépatite chronique active ?

Publicité

Lorsqu'on parle d'hépatite, on fait référence à une inflammation du foie. L'hépatite chronique dure sur le long terme, c'est-à-dire plus de six mois. La forme active de l'hépatite chronique est inquiétante puisqu'elle est caractérisée par la destruction des cellules du foie, et peut aboutir à la cirrhose.

Publicité

© Fotolia

Hépatite chronique active : ce qui se passe dans le foie

Virus de l'hépatite (B, C, D), consommation d'alcool excessive, médicaments toxiques pour le foie et maladies auto-immunes sont des causes d'hépatite chronique. Lors d'une hépatite chronique, les tissus du foie voient leur structure modifiée : ils sont moins élastiques et se sclérosent. On parle de fibrose hépatique. Les cellules du foie finissent aussi par mourir, c'est la nécrose. Progressivement, le fonctionnement du foie devient insuffisant. La personne atteinte peut alors se sentir très fatiguée et faire des poussées de fièvre, perdre l'appétit et ne plus digérer convenablement, faire des jaunisses (ictères).

Publicité
Les signes biologiques d'une hépatite chronique active

Des enzymes (protéines) contenues dans les cellules du foie sont libérées massivement lors de leur destruction. C'est le cas des transaminases : l'ALAT, qui est libérée très massivement par les cellules du foie, et l'ASAT. Ces enzymes, et particulièrement l'ALAT, témoignent de la destruction des cellules du foie lors des hépatites chroniques actives.

Les complications de l'hépatite chronique active

Les deux principales complications qui découlent d'une hépatite chronique active sont la cirrhose et le cancer du foie. En effet, l'état d'inflammation chronique est à la fois propice à la destruction du foie et au développement de tumeurs car les cellules tentent de se renouveler rapidement.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité