Les degrés d'une brûlure

Publicité

Accidents de barbecue, eau chaude, huile sur le feu, coups de soleil, substance chimique, courant électrique... les causes de brûlures sont liées à des gestes du quotidien. Il existe différents degrés de brûlures des plus bénins aux plus graves. Les reconnaître et savoir comment agir s'avère très utile, surtout à l'approche de l'été !

Publicité

© Fotolia

Les différents degrés de brûlures

Une rougeur qui fait mal, mais ne produit pas de cloque, nous connaissons tous : c'est le premier degré de la brûlure. L'échauffement de l'épiderme que crée un simple coup de soleil en est l'exemple type. Lorsque la brûlure est plus profonde, des phlyctènes apparaissent. Caractéristiques de la brûlure du deuxième degré, ce sont de petites cloques qui peuvent confluer. La douleur met plus de temps à passer. Lorsque la brûlure est de deuxième degré « superficiel », l'atteinte du derme permet à la peau de se régénérer. Si, au contraire, le deuxième degré est « profond », les vaisseaux sont atteints, et les cellules souches sont détruites. La peau ne peut plus se régénérer et la greffe est nécessaire. C'est aussi le cas pour le troisième degré qui détruit totalement le derme et donne à la peau une couleur blanche ou brun-noir.

Publicité
Comment réagir aux différents degrés de brûlures ?

Se protéger de la source de brûlure et s'hydrater abondamment sont les principes communs à toutes les brûlures. Lorsque la brûlure de premier degré et de deuxième degré superficiel est peu étendue, il faut refroidir avec de l’eau tiède durant plusieurs minutes. Des pommades apaisantes à appliquer abondamment sont disponibles en pharmacie. Cependant, si la zone brûlée dépasse l'équivalent d'un bras, si les cloques dépassent 3 cm de diamètre, il est nécessaire de consulter un médecin. Les brûlures de deuxième degré profond et de troisième degré, les brûlures du visage, des mains, ou des parties intimes, les brûlures du nourrisson, les brûlures chimiques et électriques, la présence de déshydratation, de fièvre, de vertiges, de confusion, de douleurs aux yeux ou d’infection relèvent d'une consultation médicale rapide, voire d'un appel au SAMU.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité