Fièvre, hypothermie ou hyperthermie : quelle est la différence ?

Parfois appelées à tort fièvre froide, ou utilisées comme synonyme de fièvre, hypothermie et hyperthermie se distinguent pourtant nettement du processus de fièvre. Quelle différence entre ces 3 types de dérégulation de la température corporelle ?

Publicité
Publicité

6187225-inline-500x333.jpg© Istock

Qu’est-ce que la fièvre ?

La fièvre se caractérise par la modification du point central de la température considérée comme normale par l’organisme. C’est en quelque sorte un dérèglement du thermostat corporel. Elle constitue une réaction naturelle pour lutter contre les infections. Dans la très grande majorité des cas, la fièvre conduira à un diagnostic de pathologie bénigne, mais parfois elle peut être le signe d’atteintes plus graves.

Publicité

Qu’est-ce que l’hypothermie ?

L’hypothermie est un refroidissement involontaire de la température interne du corps en dessous de 35 °C. Lorsqu’elle est inférieure à 28 °C, on parle d’hypothermie sévère dans laquelle le pronostic vital peut être vite engagé. Dès les premiers symptômes (engourdissement, frissons…), il faut impérativement réchauffer la personne concernée à l’aide d’une boisson chaude ou de couvertures chauffantes, lui ôter ses vêtements humides le cas échéant…

Hyperthermie et fièvre : quelle différence ?

Publicité

L’hyperthermie désigne aussi une température corporelle supérieure à la normale, mais il est incorrect d’utiliser ce terme en synonyme de fièvre puisque contrairement à cette dernière, l’élévation de température résulte de l’accumulation de chaleur issue de l’environnement. Elle n’est pas produite par le corps et peut donc résulter d’une exposition solaire prolongée ou d’une chaleur ambiante (canicule)… Il y a un risque de décès au-delà de 41,5 °C. Dans ce contexte, il faut refroidir et hydrater la personne concernée.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité