Ferritine élevée : faut-il éviter les aliments riches en fer ?

Ferritine élevée : faut-il éviter les aliments riches en fer ?©iStock

La ferritine est la protéine qui est chargée de stocker le fer. Son taux est très variable et il arrive qu’on atteigne des taux de ferritine élevés allant jusqu’à 10 000 unités quand les valeurs normales sont environ de 100. Mais que peut-on faire en cas de ferritine élevée ? Faut-il, dans ce cas, faire en sorte d’éviter de consommer des aliments riches en fer ?

Publicité
Publicité

Que traduit un taux de ferritine élevé ?

En temps normal, on procède au dosage de la ferritine pour confirmer une carence en fer. Ce dosage est essentiel puisqu’une carence en fer peut être responsable de toute une série de symptômes, d’asthénie, voire de diverses pathologies, digestives notamment. Il n’est donc pas rare de pratiquer ce dosage. Toutefois, inversement, il est possible de retrouver un taux de ferritine anormalement élevé (hyperferritinémie) et les causes peuvent être nombreuses : une hémochromatose (une maladie génétique), une inflammation, une pathologie hématologique chronique (leucémie, lymphome, etc.), un alcoolisme chronique ou encore certaines maladies rares (maladie de Still par exemple).

Publicité

Doit-on éviter les aliments riches en fer en cas d’hyperferritinémie ?

Les hyperferritinémies modérées ne sont pas nécessairement graves et d’autres examens permettront généralement d’en retrouver la cause. Dans certains cas, sans cause connue, on surveillera ce taux qui pourra se normaliser avec le temps. Pour aider à la régularisation du taux de ferritine, il est néanmoins possible de faire en sorte d’éviter de consommer des aliments riches en fer (fruits de mer, céréales complètes, légumes secs, baies, viandes rouges) ainsi que de l’alcool et au contraire privilégier le thé vert après les repas (il réduit l’absorption du fer).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité