Santé au quotidien

10 conseils pour ne jamais tomber malade

Réagissez ! - 20 commentaires

Dormir suffisamment

Renforcer ses défenses immunitaires passe par un bon sommeil. La nuit permet de récupérer physiquement et mentalement. Ce regain d’energie aide à faire face aux agressions. Selon une étude américaine publiée dans Archives of Internal Medicine en 2009, les personnes dormant moins de 7 heures par nuit ont trois fois plus de risque d’attraper un rhume que celles se reposant au minimum 8 heures. En pratique : Les médecins recommandent 8 heures de sommeil en moyenne. "Mais il faut se caler sur ses propres besoins. Certaines personnes dorment un peu plus ou un peu moins", précise le Dr Jean-Loup Dervaux. "Ne pas se sentir fatigué reste l’essentiel. Et si la nuit a été courte, une sieste dans la journée permet de récupérer."

Publicité

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

20 commentaires

Et il faut un article à

Portrait de Jadu29

Et toujours en pleine forme !

Vive la Grande Harmonie Universelle

Et il faut un article à rallonges pour présenter ce qui est la base du respect de soi ? Le bon sens et l'hygiènePar contre aller chez le toubib parce qu'il y a un risque d'épidémie !!! c'est de la bêtise, parlez-en à VALLS et vous aurez sa réponse : "pas de gâchis avec la SÉCU"
En plus les dernières "épidémies" annoncées par tous les médias ... ont été du pipi de chat !!!

Votez pour ce commentaire: 

JE VOULAIS COMMANDER

Portrait de chauvel.marie-therese0000008609

JE VOULAIS COMMANDER GRIFFONIA

Votez pour ce commentaire: 

Il faut savoir que s'il n'y

Portrait de mortier52

Mortier52

 

Il faut savoir que s'il n'y avait pas de maladie, les "laboratoires" feraient faillitte. Pour le virus H1N1, moi non plus je ne connais pas et je refuse les vaccinations, mais ce qu'il faut savoir, c'est que nombre de virus sont créés par des "hommes" tel que le dernier en date ou des chercheurs néerlandais auraient créé un virus très contagieux en ajoutant cinq mutations génétiques au virus H5N1. D'après le virologue Ron fouchier, ce serait l'un des virus les plus dangereux que l'homme pouvait créer. Paul Keim président du NSABB organisme chargé de relire l'étude a dit que l'information ne pouvait être interdite à la publication mais il peut être demander aux revues de la diffuser. Il faut parait-il aider la recherche??????

Votez pour ce commentaire: 

mortier52 a dit : Il faut

Portrait de Éric Delfosse

Éric G. Delfosse

http://www.sante-a-la-lune.com

mortier52 a dit :

Il faut savoir que s'il n'y avait pas de maladie, les "laboratoires" feraient faillitte. Pour le virus H1N1, moi non plus je ne connais pas et je refuse les vaccinations, mais ce qu'il faut savoir, c'est que nombre de virus sont créés par des "hommes" tel que le dernier en date ou des chercheurs néerlandais auraient créé un virus très contagieux en ajoutant cinq mutations génétiques au virus H5N1. D'après le virologue Ron fouchier, ce serait l'un des virus les plus dangereux que l'homme pouvait créer. Paul Keim président du NSABB organisme chargé de relire l'étude a dit que l'information ne pouvait être interdite à la publication mais il peut être demander aux revues de la diffuser. Il faut parait-il aider la recherche??????

Vous savez, en ce qui me concerne, si le prix à payer pour que la maladie (toutes les maladies) disparaisse(nt) sur cette terre, c'était la faillite des laboratoire, ça ne me dérangerait nullement.
D'autant plus que, si j'en crois ce qu'avoue l'OMS, les 3/4 des maladies sont iatrogènes...

Mais, bon, c'est utopique, de toute façon...

Votez pour ce commentaire: 

Pour Segondus : Voici la

Portrait de aloemagazine

Aloe Magazine : comprendre la santé et partager les bienfaits de l'Aloe vera

1 problème de santé = 1 conseil Aloe

Pour Segondus :

Voici la citation de Hippocrate : "Que ton aliment soit ton médicament, que ton médicament soit ton aliment" (env. 400 ans av. JC). Oui ça ne date pas d'hier ! Mais nous sommes bien loin de  tous ces principes de "bonne alimentation"....

Voici un article que j'ai rédigé sur le sujet : Comment lutter contre les maladies d'aujourd'hui, dites maladies de civilisation : http://www.aloemagazine.com/maladies-de-civilisation-3-secrets-pour-lutter-contre-les-maladies-aujourdhui/

Votez pour ce commentaire: 

Les bons conseils sont

Portrait de Angélique7

Les bons conseils sont toujours bons à prendre.

Par contre pour ne plus "jamais être malade", je suppose que c'est une pointe d'humour (sourire)

A défaut de ne jamais être malade, les bons conseils permettent quand même d'être malade le plus rarement possible...

Votez pour ce commentaire: 

Marrant de voir comme

Portrait de Eric G. Delfosse

Marrant de voir comme certaines personnes sont tellement enracinées dans la conviction qu'il est "normal" d'être malade, que quand on dit qu'il est possible, en suivant quelques règles, de ne pas pas être malade, elles hurlent à l'imposture ou au charlatanisme.

Que je sache, l'état "normal" d'un être humain, c'est la santé.

Une santé mise en péril par une éventuelle hérédité fragile, oui, mais aussi - surtout - par une manière de vivre, de manger peu "naturelle"...

Alors, si on ne peut pas modifier son hérédité, pourquoi ne pourrait-on pas influer sur les autres facteurs ?

Pourquoi certains sont-ils toujours malades, et d'autres pas ?

Question de terrain, tout simplement...

Je vais vous donner un exemple.

Quand il y a eu cette fameuse grippe H1N1, je me suis retrouvé au contact de tas de gens grippés. Je n'ai jamais voulu utiliser le moindre gel hydro-alcoolique pour me désinfecter. Et, évidemment, je ne me suis pas fait vacciner.

Et pourtant, je n'ai pas été attaqué par le "méchant virus mutant". Le hasard, peut-être ?  Ou le respect de quelques règles de vie ? Personnellement, le hasard, je n'y crois pas...

 

Si vous voulez absolument croire que l'état normal d'un être humain, c'est la maladie, c'est votre problème, pas le mien. Mais ne venez pas vous plaindre si vous préparez le terrain pour que viennent s'implanter des tas de "saletés" qui vont vous pourrir la vie.

"Quelqu'un en bonne santé est un malade qui s'ignore", ai-je déjà lu/entendu. Ça, c'est ce que veut vous faire croire l'industrie pharmaceutique (et accessoirement les pessimistes), pour vous habituer à consommer de plus en plus de produits chimiques.

Je ne suis pas d'accord.

Quelqu'un en bonne santé, en résumant très fort et caricaturant à peine, c'est quelqu'un qui vit "normalement", avec une bonne hérédité, dans un environnement sains et naturel, et qui mange correctement.

Il arrive qu'il y ait un "raté", mais le plus souvent, respecter les "facteurs naturels de santé", ça marche très bien...

Votez pour ce commentaire: 

Eric G. Delfosse a dit

Portrait de mortier52

Mortier52

 

Eric G. Delfosse a dit :

Marrant de voir comme certaines personnes sont tellement enracinées dans la conviction qu'il est "normal" d'être malade, que quand on dit qu'il est possible, en suivant quelques règles, de ne pas pas être malade, elles hurlent à l'imposture ou au charlatanisme.

Que je sache, l'état "normal" d'un être humain, c'est la santé.

Une santé mise en péril par une éventuelle hérédité fragile, oui, mais aussi - surtout - par une manière de vivre, de manger peu "naturelle"...

Alors, si on ne peut pas modifier son hérédité, pourquoi ne pourrait-on pas influer sur les autres facteurs ?

Pourquoi certains sont-ils toujours malades, et d'autres pas ?

Question de terrain, tout simplement...

Je vais vous donner un exemple.

Quand il y a eu cette fameuse grippe H1N1, je me suis retrouvé au contact de tas de gens grippés. Je n'ai jamais voulu utiliser le moindre gel hydro-alcoolique pour me désinfecter. Et, évidemment, je ne me suis pas fait vacciner.

Et pourtant, je n'ai pas été attaqué par le "méchant virus mutant". Le hasard, peut-être ?  Ou le respect de quelques règles de vie ? Personnellement, le hasard, je n'y crois pas...

 

Si vous voulez absolument croire que l'état normal d'un être humain, c'est la maladie, c'est votre problème, pas le mien. Mais ne venez pas vous plaindre si vous préparez le terrain pour que viennent s'implanter des tas de "saletés" qui vont vous pourrir la vie.

"Quelqu'un en bonne santé est un malade qui s'ignore", ai-je déjà lu/entendu. Ça, c'est ce que veut vous faire croire l'industrie pharmaceutique (et accessoirement les pessimistes), pour vous habituer à consommer de plus en plus de produits chimiques.

Je ne suis pas d'accord.

Quelqu'un en bonne santé, en résumant très fort et caricaturant à peine, c'est quelqu'un qui vit "normalement", avec une bonne hérédité, dans un environnement sains et naturel, et qui mange correctement.

Il arrive qu'il y ait un "raté", mais le plus souvent, respecter les "facteurs naturels de santé", ça marche très bien...

Sur le fond j'aime bien le commantaire mais il y a un manque, car il faut aussi connaitre les conditions de travail. Respirer des produits nocifs dans les atelier, travailler sur des machines produisant de la "poussière d'eau", travailler dans des bâtiments bourrés d'amiante...... Moi non plus je n'ai pas été atteint par le H1N1 et ne me suis fait jamais vacciné. Par contre j'ai eu droit au cancer de la prostate! Bonne hérédité cela veut pas dire grande chose c'est vrai que pour des religieux, avec des prières il y a toujours moyen de penser qu'il est possible de détruire le lien d'hérédité???

Su le fond tout n'es pas aussi  simple que ce que vous dites dant votre intervention car vous oublier de parler des conditions de travail, produits nocifs qui sont respirés par les salariés, car toutes les usines ne disposent pas de filtres, travailler sur des machines ou pour refroidir les pièces usinées elles sont refroidit avec de l'eau et de l'huile et cela provoque "de la poussière d'eau", sans oubliés des bâtiments avec de l'amiante car il y en a hélas encore, plus les colles et détergeants et j'en passe..... Il faut nuancés votre intervention. Contre le cancer par exemple boire du thé vert, c'est-ce que je fais depuis plus de 20 ans même au petit déjeuner, cela n'a pas empêcher l'arrivée d'un cancer de la prostate. Je ne fume ni ne bois d'alcool.  Pour le thé vert, ce serait parce que je n'en buvais pas assez, la bonne blague....En conclusion, il n'y a pas un raté mais des ratés par rapport à vos explications.

Cordialement a vous

Votez pour ce commentaire: 

mortier52 a dit : Eric G.

Portrait de Éric Delfosse

Éric G. Delfosse

http://www.sante-a-la-lune.com

mortier52 a dit :

Eric G. Delfosse a dit :

Marrant de voir comme certaines personnes sont tellement enracinées dans la conviction qu'il est "normal" d'être malade, que quand on dit qu'il est possible, en suivant quelques règles, de ne pas pas être malade, elles hurlent à l'imposture ou au charlatanisme.

Que je sache, l'état "normal" d'un être humain, c'est la santé.

Une santé mise en péril par une éventuelle hérédité fragile, oui, mais aussi - surtout - par une manière de vivre, de manger peu "naturelle"...

Alors, si on ne peut pas modifier son hérédité, pourquoi ne pourrait-on pas influer sur les autres facteurs ?

Pourquoi certains sont-ils toujours malades, et d'autres pas ?

Question de terrain, tout simplement...

Je vais vous donner un exemple.

Quand il y a eu cette fameuse grippe H1N1, je me suis retrouvé au contact de tas de gens grippés. Je n'ai jamais voulu utiliser le moindre gel hydro-alcoolique pour me désinfecter. Et, évidemment, je ne me suis pas fait vacciner.

Et pourtant, je n'ai pas été attaqué par le "méchant virus mutant". Le hasard, peut-être ?  Ou le respect de quelques règles de vie ? Personnellement, le hasard, je n'y crois pas...

 

Si vous voulez absolument croire que l'état normal d'un être humain, c'est la maladie, c'est votre problème, pas le mien. Mais ne venez pas vous plaindre si vous préparez le terrain pour que viennent s'implanter des tas de "saletés" qui vont vous pourrir la vie.

"Quelqu'un en bonne santé est un malade qui s'ignore", ai-je déjà lu/entendu. Ça, c'est ce que veut vous faire croire l'industrie pharmaceutique (et accessoirement les pessimistes), pour vous habituer à consommer de plus en plus de produits chimiques.

Je ne suis pas d'accord.

Quelqu'un en bonne santé, en résumant très fort et caricaturant à peine, c'est quelqu'un qui vit "normalement", avec une bonne hérédité, dans un environnement sains et naturel, et qui mange correctement.

Il arrive qu'il y ait un "raté", mais le plus souvent, respecter les "facteurs naturels de santé", ça marche très bien...

Sur le fond j'aime bien le commantaire mais il y a un manque, car il faut aussi connaitre les conditions de travail. Respirer des produits nocifs dans les atelier, travailler sur des machines produisant de la "poussière d'eau", travailler dans des bâtiments bourrés d'amiante...... Moi non plus je n'ai pas été atteint par le H1N1 et ne me suis fait jamais vacciné. Par contre j'ai eu droit au cancer de la prostate! Bonne hérédité cela veut pas dire grande chose c'est vrai que pour des religieux, avec des prières il y a toujours moyen de penser qu'il est possible de détruire le lien d'hérédité???

Su le fond tout n'es pas aussi  simple que ce que vous dites dant votre intervention car vous oublier de parler des conditions de travail, produits nocifs qui sont respirés par les salariés, car toutes les usines ne disposent pas de filtres, travailler sur des machines ou pour refroidir les pièces usinées elles sont refroidit avec de l'eau et de l'huile et cela provoque "de la poussière d'eau", sans oubliés des bâtiments avec de l'amiante car il y en a hélas encore, plus les colles et détergeants et j'en passe..... Il faut nuancés votre intervention. Contre le cancer par exemple boire du thé vert, c'est-ce que je fais depuis plus de 20 ans même au petit déjeuner, cela n'a pas empêcher l'arrivée d'un cancer de la prostate. Je ne fume ni ne bois d'alcool.  Pour le thé vert, ce serait parce que je n'en buvais pas assez, la bonne blague....En conclusion, il n'y a pas un raté mais des ratés par rapport à vos explications.

Cordialement a vous

Bonjour, Mortier...

Je pense que vous ne m'avez pas bien compris.

Vous parlez de plusieurs ratés par rapport à mes explications, et vous citez comme exemples des gens qui vivent ... "mal" (dans des usines polluées, dans des bâtiments avec de l'amiante, et toute cette sorte de chose).

Alors que je vous disais que, quand on vivait ... "bien" (sans aucune pollution, chimique, sonore, ..., alimentaire), et qu'on jouissait d'une bonne hérédité, l'état normal d'un être humain était la santé et non la maladie, sauf pour quelques rares "ratés".

On ne parle pas de la même chose. Je vous parle de vivre "idéalement" sans pollution, et vous me parlez de vivre dans un environnement pollué (mais je sais que l'idéal n'existe pas et qu'une vie "parfaite" ne se voit jamais, rassurez-vous).

Mais, bon, dans votre exemple (colles, détergents, amiante, "poussière d'eau", etc...), il ne s'agit justement pas de gens qui vivent le plus naturellement possible. Donc, il est logique que leur organisme tombe malade. PLus souvent (et plus gravement) que des gens qui vivent "idéalement" et naturellement.

 

Si vous buvez du thé vert fabriqué avec de l'eau du robinet, alors qu'il est prouvé que l'eau chlorée est un facteur de risque de choper un cancer de la prostate, je ne pense pas que votre cancer provienne du fait que vous ne buviez pas assez de thé, mais plutôt du fait que votre eau n'est pas "naturelle". Ou ... de n'importe quelle autre cause possible du cancer de la prostate... Oups... ? En parlant de "causes", je vais nuancer (avant que vous ne me disiez que je raconte n'importe quoi) : on ne sait pas très bien quelles sont les causes de ce cancer, mais on sait ce qui le favorise... Nuance...

Bref...

Boire du thé, c'est bien, ne pas fumer et ne pas boire d'alcool aussi, c'est bien, mais qu'en est-il du reste de votre "hygiène de vie" ?

Si vous vivez en ville ou près d'une usine qui rejette des polluants, si votre ameublement comporte des objets qui rejette des polluants, si vous consommez des produits industriels, des produits non-bios, des produits mal préparés (trop cuits, par exemple), si vous mangez plus de viandes que de fruits et de légumes, si vous consommez trop de graisses saturées, si vous dormez trop peu, si vous vivez dans des champs électromagnétiques qui s'entrecroisent, si vous travaillez dans de mauvaises conditions (pollution, stress, bruit, exposition au cadmium, ...), si vous éjaculez tous les trente-six du mois (oui, ça aussi, ça compte : l'éjaculation "nettoie" la prostate), si vous avez "un certain âge" (après 65 ans, le risque augmente, et rajeunir, c'est difficile), si vous avez un père/grand-père/frère qui a déjà eu un cancer de la prostate, si, dans vos ancêtres, se trouvent des Africains (en France, on évite généralement de parler de ce genre de chose parce qu'on se fait immédiatement traiter de "raciste", mais il est pourtant exact qu'avoir des proches ancêtres africains augmente légèrement le risque, même si ce n'est pas "politiquement correct"), bref, si vous cumulez ces quelques exemples, ma foi, vous aurez beau boire dix litres de thé vert par jour, ça ne va pas beaucoup faire baisser votre risque de cancer de la prostate.

 

J'espère que votre cancer a été bien soigné, et que vous êtes parfaitement guéri sans "effets secondaires"...

Belle journée...

Votez pour ce commentaire: 

A tout ça j'ajouterais trois

Portrait de Bolivar24

Bolivar24

A tout ça j'ajouterais trois principes qui font que depuis3 ans je n'ai aucun rhume ni petite grippe.

Ne prendre que des douches froides, quelquesoit la températurede l'eau, 1,7° au coeur de l'hiver... C'est formiadbel aussi pour la peau, pour la facture EDF, pour la forme ... Par contre, eau tiéde pour les cheveux.

Ne pas surchauffer l'habitation ou vivre nu. C'est facile à la campagne, certainement moins en ville...

Apprendre à supporter au mieux la température extérieure, il est aisé et agréable de jardiner nu quand il fait bon chez soi. Il n'est pas question de se mal traiter. C'est ce que je fais.

Bon courage.

Votez pour ce commentaire: 

Pages