Lymphome : les symptômes visibles via l'analyse de sang

Publicité

Le lymphome également appelé cancer du système lymphatique, cancer du système immunitaire ou encore cancer du sang se présente sous deux formes distinctes : la maladie de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien. Le diagnostic est posé après une série d’examens médicaux, cliniques et sanguins.

Publicité

© Istock

Quels sont les symptômes visibles via l’analyse de sang ?

Les examens sanguins seront prescrits et revus par un hématologue afin de déterminer qu'il s'agit en effet d'un lymphome et d'en connaître le type. Le médecin va généralement prescrire une NFS (numération de la formule sanguine), qui permettra de mettre en évidence l'état et le niveau des cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes) et mettra en évidence la présence de cellules malignes dans la circulation. La présence d'une modification des globules rouges à la baisse (anémie), une diminution des plaquettes (thrombopénie) et une augmentation des globules blancs, en particulier, les lymphocytes sont des signes qui vont orienter le diagnostic. Une VS (mesure de la vitesse de sédimentation) sera réalisée afin de vérifier la présence d'une inflammation. Afin de confirmer le diagnostic, une électrophorèse des protéines du sang sera réalisée afin de mettre en évidence le taux d'IgM, qui signe la présence d'un lymphome.

Publicité
Les examens sanguins complémentaires

Une fois le diagnostic posé, des examens sanguins complémentaires vont être réalisés afin d'évaluer le stade de la maladie et déterminer qu'il s'agit d'un lymphome non hodgkinien ou de la maladie de Hodgkin. Afin d'évaluer la masse tumorale, un dosage du taux de LDH et de bêta-2-microglobuline sera réalisé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité