La chimiothérapie en cas de cancer du poumon

Publicité

Souvent associé au tabagisme, le cancer du poumon est la première cause de décès par cancer chez les hommes. Une fois le diagnostic posé, le patient doit être pris en charge de façon personnalisée. Il existe trois principaux traitements qui sont parfois combinés : la chirurgie (ablation de la tumeur), la radiothérapie et la chimiothérapie.

Publicité

© Fotolia

Qu’est-ce que la chimiothérapie et quels médicaments sont utilisés ?

La chimiothérapie consiste à administrer dans l’organisme des médicaments qui vont détruire les cellules cancéreuses, le plus souvent par voie intraveineuse (perfusion). En cas de cancer du poumon non à petites cellules, le traitement repose sur le cisplatine ou le carboplatine. Ces substances sont associées au paclitaxel, au docétaxel, à la gemcitabine, à la vinorelbine ou à l’étoposide. Le célécoxib associé à l’étoposide est préféré en cas de cancer du poumon à petites cellules.

Publicité
Cancer du poumon et chimiothérapie, effets secondaires

Les substances utilisées en chimiothérapie détruisent les cellules cancéreuses, mais aussi les cellules saines. C’est pourquoi plusieurs effets indésirables peuvent apparaître entre les sessions. Pour les prévenir, d’autres traitements médicaux sont mis en place. Les premiers effets incluent la fatigue, la perte de poids, le manque d’appétit, les réactions allergiques, les difficultés respiratoires, la perte des poils et des cheveux. D’autres troubles sont susceptibles de survenir à long terme, notamment des problèmes de fertilité et une insuffisance rénale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité