Hépatocarcinome : les chances de survie

Hépatocarcinome : les chances de survie©iStock

L'hépatocarcinome, également appelé carcinome hépatocellulaire, est le 8e type de cancer le plus fréquemment diagnostiqué dans le monde. Comme le terme "hépato" le laisse deviner, ce cancer se développe au niveau du foie.

Publicité
Publicité

Hépatocarcinome, quelles sont les causes ?

Comme pour de nombreux cancers, les causes exactes de la multiplication de cellules anormales au sein du foie ne sont pas formellement avérées. Les chercheurs ont néanmoins identifié plusieurs facteurs de risque importants. La cirrhose est le premier d'entre eux. Si celle-ci est majoritairement provoquée par une consommation excessive et chronique d'alcool, elle peut également être secondaire à une hépatite virale (B ou C). Malheureusement, le dépistage précoce reste difficile, car la pathologie reste très longtemps asymptomatique. C'est la raison pour laquelle les personnes présentant un risque accru font l'objet d'une surveillance renforcée.

Publicité

Hépatocarcinome, quels sont les traitements ?

L'ablation chirurgicale de la tumeur constitue l'option thérapeutique privilégiée. Lorsque la masse tumorale est localisée, l'ablation partielle du foie (hépatectomie partielle) sera la plus indiquée. A l'inverse, une hépatectomie totale avec transplantation concomitante sera réalisée. Les chances de survie du patient seront meilleures si la tumeur est résécable. En revanche, le pronostic vital sera bien plus négatif si l'acte chirurgical n'est pas envisageable et que d'autres traitements sont pratiqués (chémoembolisation, radiofréquence, radiothérapie...). L'espérance de vie du patient ne dépasse généralement pas un à deux ans dans ce cas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité