Chimiothérapie : 3 effets secondaires

Publicité

Avec la chirurgie et la radiothérapie, la chimiothérapie constitue un des trois principaux traitements utilisés dans la prise en charge du cancer. Elle repose sur l’administration de médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses. Il s’agit d’un traitement éprouvant car les substances employées détruisent aussi des cellules saines, entraînant plusieurs effets secondaires.

Publicité

© Fotolia

Chimiothérapie et troubles digestifs

La plupart des médicaments utilisés en chimiothérapie provoquent des nausées et des vomissements (effet émétisant). Ces symptômes peuvent apparaître pendant la perfusion, dans les heures ou les jours qui suivent. Avant la chimiothérapie, les médecins prescrivent des antiémétiques pour prévenir les vomissements. La diarrhée et surtout la constipation sont fréquentes, mais il existe aussi des médicaments qui permettent de les traiter.

Publicité
Chimiothérapie et cellules sanguines

Les substances administrées ont une incidence sur la moelle osseuse et le sang. Le nombre de globules blancs diminue (leucopénie). Le système immunitaire se voit affaibli et le risque d’infection augmente. La chimiothérapie provoque également une diminution du nombre de globules rouges (anémie) et de plaquettes (thrombopénie). Le patient se sent fatigué et son teint devient pâle. Il est davantage exposé aux hémorragies et aux hématomes.

Perte des cheveux, un effet marquant mais passager de la chimiothérapie

La chimiothérapie est souvent associée à la perte des poils et des cheveux. Il s’agit d’un effet secondaire préoccupant pour le patient qui peut affecter son estime de soi. Néanmoins, il n’est que provisoire. A l’issue du traitement, les cheveux repoussent normalement. Cet effet indésirable est assez fréquent. Son apparition dépend des médicaments employés et de la dose administrée.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité