Chimio du cancer du foie : pourquoi prendre du desmodium ?

Le desmodium est une plante qui est connue pour son action bienfaitrice au niveau hépatique (foie). En effet, on sait qu’il assure la protection des cellules hépatiques (hépatocytes). Mais peut-il constituer un traitement du cancer du foie ? Dans quel cadre et comment l’utiliser ? Découvrez les réponses dans cet article.

Publicité
Publicité

Desmodium et traitement du cancer du foie

Le desmodium est certainement la plante la plus régulièrement évoquée en cas de chimiothérapie. En effet, en raison de son rôle protecteur vis-à-vis des cellules du foie, il est idéal pour limiter les effets indésirables des traitements. En revanche, le desmodium ne permet pas, à lui seul, de traiter un cancer hépatique. En effet, il s’agit d’un cancer grave qui doit être pris en charge par des traitements conventionnels même si le desmodium peut intervenir en complément. Il est surtout très intéressant d’un point de vue préventif. En effet, le cancer du foie découle généralement d’une cirrhose ou d’une hépatite mal traitée. Dans le cadre de la prévention, pour favoriser le retour à la santé du foie avant que des complications ne surviennent, il sera tout indiqué.

Comment utiliser le desmodium ?

Publicité

Pour bénéficier des bienfaits du desmodium dans le cadre d’une chimiothérapie, il est recommandé d’en consommer 6 à 10 grammes par jour sous forme de décoction. Pour confectionner celle-ci, laissez bouillir la quantité voulue de plante séchée pendant un quart d’heure dans un litre d’eau et buvez cette préparation tout au long de la journée. Vous pouvez également vous procurer des préparations de desmodium dans les boutiques diététiques ou en pharmacie, plusieurs produits étant disponibles à la vente. Pour un traitement préventif, des cures de 3 semaines peuvent se révéler suffisantes, en fonction des besoins.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité