Cancer du sang : l'espérance de vie

Publicité

Fatigue, anémie, infections et saignements à répétition, perte de poids… Les symptômes du cancer du sang sont nombreux, mais leur cause est souvent difficile à déterminer. Le taux de guérison du cancer du sang ou leucémie dépend surtout du type de cancer, du stade auquel il est pris en charge et de l’âge du patient.

Publicité

Cancer du sang : un taux de survie très variable

Les leucémies aiguës lymphoblastiques sont les cancers du sang les plus faciles à traiter. Chez les enfants, le taux de guérison atteint 80 %. Chez les adultes, ce taux se situe entre 30 % et 40 %. Les chances de guérison sont plus faibles en cas de leucémie aiguë myéloblastique (LAM). En effet, plus d’un patient sur deux ne survit pas au-delà d’un an une fois le diagnostic posé, et le taux de survie au-delà de 10 ans n’est que de 20 %. Le pronostic est beaucoup plus sombre pour les personnes atteintes de leucémie myéloïde chronique dont l’espérance de vie est estimée à moins d’un an en l’absence de traitement.

Cancer du sang : où en est la recherche ?

Publicité

Outre la chimiothérapie et la greffe de cellules souches, d’autres pistes sont actuellement explorées pour améliorer la prise en charge de la leucémie. C’est notamment le cas de l’immunothérapie. Cette technique consiste à faire de l’organisme son propre défenseur, afin qu’il puisse s’attaquer aux cellules cancéreuses. L’immunothérapie se montre surtout efficace dans les formes aiguës. Pour les formes chroniques, l’imatinib associé à la pioglitazone permettrait d’obtenir de meilleurs résultats que l’imatinib seul.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité