Saignement du nez : un signe de cancer du foie ?

Publicité

Le saignement du nez est un symptôme fréquent qui est considéré comme un trouble bénin chez certains et comme une affection grave chez d'autres, Mais qu'en est-il au juste ? Les hémorragies nasales doivent-elles être prises au sérieux ? Peuvent-elles être un signe d'alerte d'un éventuel cancer ?

Publicité

Saignement de nez ou épistaxis

Les saignements de nez (épistaxis) sont des troubles bénins lorsqu'ils sont peu abondants, qu'ils ne concernent qu'une seule narine, qu'ils sont épisodiques et qu'ils ne s'accompagnent pas de signes de gravité. En revanche, il convient de s'en inquiéter davantage si l'écoulement est important, qu'il concerne les deux narines et qu'il s'accompagne d'une altération de l'état général. De même, si les épistaxis sont trop fréquentes, il est préférable de consulter son médecin afin d'en déterminer la cause. A noter qu'en cas de saignement du nez, il ne faut surtout pas pencher sa tête en arrière. Il faut, en revanche, se moucher avec délicatesse pour éliminer d'éventuels caillots et comprimer l'aile du nez près de sa base, le temps que la coagulation se fasse.

Saignement du nez et cancer

Publicité

En France, on recense environ 8 000 nouveaux cas de cancer du foie chaque année. 90 % d'entre eux sont une complication d'une cirrhose. Or, il arrive que les cirrhoses entraînent des saignements de nez. Indirectement, les saignements de nez peuvent donc constituer un symptôme d'un état précancéreux de cancer du foie. Par ailleurs, plus fréquemment, des saignements de nez peuvent traduire un cancer de l'ethmoïde (os qui délimite les fosses nasales), des sinus ou du rhinopharynx.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité