Polype intestinal : un signe de cancer ?

Publicité

Se développant au sein de la muqueuse intestinale, les polypes sont des tumeurs de taille variable qui surviennent principalement à partir de 50 ans. Si les tumeurs de petite taille sont généralement bénignes, les plus grosses peuvent devenir cancérigènes. 

Publicité

© FotoliaPolype intestinal : une ablation systématisée

Bien que la majorité des polypes n'évolue pas vers un cancer, leur ablation chirurgicale est néanmoins systématique. Ce principe de précaution permet ainsi d'éviter que les petits polypes ne grossissent et puissent, éventuellement, devenir cancéreux. Grâce aux progrès des techniques opératoires, les polypes intestinaux sont désormais enlevés au cours d'une coloscopie réalisée sous anesthésie générale. Les prélèvements sont ensuite analysés afin de déceler la présence de cellules cancéreuses. Il arrive parfois que les polypes soient tellement nombreux (polypose) qu'une ablation d'une partie du côlon soit nécessaire.

Publicité
Polype intestinal : le symptôme d'un cancer du côlon ?

Seul un faible pourcentage de polypes intestinaux se transforme en cancer du côlon. Cette évolution lente se ferait sur une période comprise entre 10 et 20 ans, au terme d'une dégénérescence du polype au sein des différentes couches de la paroi intestinale. Petit à petit, le polype migre en dehors de l'intestin et prolifère jusqu'au foie et aux poumons. Le dépistage des polypes intestinaux joue donc un rôle primordial car plus le diagnostic est précoce, moins le processus de malignité sera engagé et incurable. La détection du sang dans les selles constitue le premier signe d'alerte de la présence de polypes dans l'intestin.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité