Polype à la vessie et infection urinaire

Publicité

On distingue plusieurs types de tumeurs de la vessie. Les polypes de la vessie chez les hommes et chez les femmes sont des tumeurs bénignes, et peuvent être retirées. En cas de tumeur maligne, on parle de cancer de la vessie. Les polypes de la vessie s’accompagnent d’autres symptômes, comme la présence de sang dans les urines (hématurie) ou une infection urinaire.

Publicité

Causes des polypes de la vessie

Chez la plupart des patients, les polypes de la vessie sont associés au tabagisme. Les substances toxiques présentes dans les cigarettes sont éliminées par la vessie et par les reins, favorisant l’apparition de tumeurs bénignes ou malignes. Les cystites chroniques et une consommation élevée de café peuvent également entraîner la formation de polypes au niveau de la vessie. Lorsque polypes de la vessie riment avec infection urinaire Lorsque les polypes commencent à apparaître, ils ne provoquent aucun symptôme. Pour cette raison, il est difficile de les diagnostiquer à un stade précoce. À un stade plus avancé, ils entraînent une hématurie. Cette hématurie est parfois accompagnée de douleurs et d’une sensation de brûlure pendant la miction, d’envies fréquentes d’uriner et d’une infection urinaire récidivante.

Publicité
Traitement des polypes de la vessie

La prise en charge des polypes de la vessie repose sur l'ablation chirurgicale. Les polypes retirés sont ensuite analysés en laboratoire afin d’en déterminer la gravité. En fonction des résultats obtenus, un traitement approprié est mis en place. En général, seule une surveillance par cystoscopie est nécessaire. Dans les cas les plus graves, des instillations vésicales d'agents pharmacologiques comme la mitomycine C sont réalisées.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité