Le pronostic du cancer de la vessie

Publicité

Le cancer de la vessie constitue l'une des principales pathologies cancéreuses affectant l'appareil urinaire. Le pronostic est établi en fonction de différents paramètres cliniques. Voici lesquels.

Publicité

© Fotolia

Qu'est-ce que le cancer de la vessie ?

S'il existe plusieurs types de cancer de la vessie, le carcinome urothélial est rencontré dans près de 90% des cas. Egalement qualifié de carcinome transitionnel, ce type de tumeur se développe au sein des cellules de l'urothélium qui tapissent les parois vésicales. Lorsque la tumeur cancéreuse est limitée à ces seules cellules, on dit qu'il est non invasif. A l'inverse, un cancer qui s'étend au muscle de la vessie, ou au tissu, est dit "invasif". En moyenne, les cancers de la vessie sont détectés vers 65 ans et affichent une large prédominance masculine. Le tabac représente le facteur de risque majeur de ce type de cancer.

Publicité
Cancer de la vessie : quel pronostic ?

Le pronostic est établi par un médecin oncologue en fonction de nombreux critères. Le stade et le grade en sont les deux principaux. Le stade tumoral est défini en fonction de la profondeur du cancer au sein de la paroi vésicale et de son éventuelle propagation. Ainsi, plus le stade du cancer est bas, plus les chances de guérison sont grandes car cela signifie que la tumeur ne s'est probablement pas métastasée. De son côté, le grade dépend des anomalies cellulaires potentiellement présentes dans la tumeur. Plus des cellules sont anormales, plus le grade est élevé et moins le pronostic sera bon.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité