La chimiothérapie en cas de lymphome

La chimiothérapie en cas de lymphome

La chimiothérapie fait partie, avec la radiothérapie et la chirurgie, des traitements les plus utilisés pour lutter contre les cancers. Mais utilise-t-on également la chimiothérapie en cas de lymphome, ce cancer du système lymphatique ? La chimiothérapie du lymphome est-elle efficace ?

Publicité
Publicité

Chimiothérapie et lymphome

Le lymphome est un cancer du système lymphatique dont le traitement utilise presque systématiquement la chimiothérapie. En effet, il s’agit du traitement de choix de cette pathologie même s’il s’associe parfois à la radiothérapie ou à l’immunothérapie. L’objectif du traitement est non seulement de soigner le lymphome mais aussi d’éviter sa propagation, notamment au niveau du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). De plus, la chimiothérapie est tout particulièrement indiquée en cas de récidive. Enfin, la chimiothérapie du lymphome peut être palliative en cas de cancer particulièrement grave ; elle sert dans ce cas à soulager les symptômes.

Publicité

Protocole de chimiothérapie du lymphome

Le protocole le plus fréquemment utilisé (notamment en cas de lymphome débutant) est le protocole ABVD qui combine quatre substances : l’Adriamycine, la Bléomycine, la Vinblastine et le Déticène. De nombreux autres protocoles existent mais ils sont soit moins utilisés, soit réservés au traitement des lymphomes récidivants. La chimiothérapie choisie sera administrée (sous forme de comprimés ou par voie intraveineuse) par cycles espacés d’environ trois semaines/un mois, le temps que l’organisme puisse récupérer. Le protocole peut durer de 3 ans (pour les lymphomes localisés) à 8 ans pour les lymphomes de stade particulièrement avancé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité