Inflammation testiculaire : un signe de cancer ?

Publicité

Relativement rare, le cancer du testicule présente la particularité de toucher majoritairement les hommes jeunes (avant 40 ans). Mais détecté précocement, ce cancer masculin est guéri dans la plupart des cas. Quels sont ses symptômes ? De quels traitements bénéficie-t-il ?

Publicité

© Istock

Quels sont les signes cliniques du cancer du testicule ?

Dans la plupart des cas, le cancer du testicule est découvert par le patient lui-même qui, à la palpation, a senti une masse anormale. Ce nodule testiculaire présente généralement la particularité d'être induré et de persister dans le temps, ce qui conduit l'homme à consulter un médecin. Les symptômes d'une inflammation testiculaire sont généralement associés à une augmentation du volume testiculaire, des gonflements, une sensation de pesanteur... A un stade plus avancé, des manifestations plus rares peuvent survenir à l'image d'une gynécomastie, c'est-à-dire d'un développement mammaire chez l'homme.

Publicité
Quels sont les traitements du cancer du testicule ?

Lorsqu'ils sont pris en charge suffisamment tôt, les cancers testiculaires présentent un très bon taux de guérison. L'ablation du testicule touché par la tumeur constitue le seul traitement du cancer testiculaire réellement efficace. Dans le langage chirurgical, on parle d'orchidectomie. Un curage ganglionnaire est parfois effectué en parallèle lorsque la tumeur est étendue tandis que des séances de chimiothérapie ou de radiothérapie peuvent être réalisées en complément. Afin de préserver la fertilité de l'homme, un recueil de sperme est généralement préconisé préalablement à la mise en œuvre de la thérapie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité