Ganglion dans le cou : un signe de cancer de la thyroïde ?

Publicité

Le cancer de la thyroïde concerne plus de 4 000 personnes en France. Bien qu’il ne soit donc pas si répandu que cela, il est important de connaître les symptômes susceptibles de le faire suspecter dès ses débuts. Dans cet objectif, il est important de savoir si la présence d’un ganglion dans le cou est un signe de cancer de la thyroïde. En effet, les ganglions dans le cou (adénopathie) sont souvent source d’inquiétude bien que cela ne soit pas toujours justifié.

Publicité

© Fotolia

Symptômes des cancers de la thyroïde

En cas de cancer de la thyroïde, on pourra observer des symptômes tels que la modification de la voix (sans explication particulière) et la présence d’un ganglion (ou d’un nodule) à la base du cou. Ainsi, découvrir un ganglion dans le cou peut légitimement inquiéter. Néanmoins, dans la très grande majorité des cas, les cancers de la thyroïde ne se traduisent par aucun signe clinique ni aucun symptôme. C’est pour cette raison qu’il est généralement découvert par hasard.

Publicité
Autres origines d’un ganglion dans le cou

Il ne faut toutefois pas automatiquement s’inquiéter en cas de ganglion dans le cou. En effet, on peut retrouver ce type de signe clinique dans de nombreuses autres situations. C’est par exemple le cas avec une infection (angine, laryngite, pharyngite, abcès buccal, infection dentaire…) mais dans ce cas on observe d’autres signes cliniques tels que de la fièvre, des douleurs, de la toux, etc. Une adénopathie peut aussi traduire une infection plus grave telle qu’une mononucléose infectieuse ou une maladie auto-immune comme une polyarthrite rhumatoïde. En conclusion, les ganglions du cou asymptomatiques sont souvent plus à redouter que ceux qui entraînent des réactions immunitaires.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité