Ganglion au cou qui ne grossit pas : faut-il consulter ?

Publicité

Depuis quelques jours, vous sentez à la palpation une petite boule dans votre cou ? S'il s'agit probablement d'un ganglion, il est toutefois recommandé de consulter un médecin pour détecter l'affection qui en est à l'origine. Même si le ganglion au cou ne grossit pas, il est le signe d'une activation de votre système immunitaire.

Publicité

Ganglion dans le cou : à quoi est-ce dû ?

Il faut savoir que le corps humain possède d'innombrables ganglions stratégiquement répartis au niveau des aisselles, de l'aine et, plus particulièrement, du cou. En cas d'attaques extérieures par des virus, des bactéries ou autres agents pathogènes, les ganglions se transforment en bases avancées de notre système immunitaire en stockant les globules blancs responsables de la contre-offensive. Résultat : les ganglions se mettent à gonfler. Or, le cou est une région spécifiquement bien dotée en chaînes ganglionnaires, ce qui explique que la plupart des ganglions enflammés sont détectés à ce niveau.

Publicité
Ganglion dans le cou : quand s'inquiéter ?

Certes, les ganglions cervicaux révèlent souvent une simple affection de la sphère ORL. Cependant, il est important de consulter un médecin lorsque ce type de manifestation ne se résorbe pas spontanément car cela peut être le signe d'une pathologie plus importante telle qu'une tumeur, une pathologie affectant le système lymphatique ou une maladie infectieuse (toxoplasmose, VIH, hépatite…). S'il le juge opportun, le praticien pourra préconiser la réalisation d'une biopsie du ganglion afin d'en déterminer sa nature et mettre en œuvre le traitement adapté.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité