Fatigue et perte de poids : le signe d'une tumeur ?

Fatigue et perte de poids : le signe d'une tumeur ?©iStock

Il n’est pas toujours évident de repérer rapidement un cancer. On sait toutefois que la fatigue et l’amaigrissement constituent des signes d’appels. Mais en cas de perte de poids quand doit-on s’inquiéter ? La fatigue est-elle systématique ?  Est-il fréquent de présenter des sueurs nocturnes en cas de cancer ? Découvrez les réponses à ces questions.

Publicité
Publicité

Perte de poids : quand s’inquiéter ?

La perte de poids est un symptôme très fréquent dans les cas de cancers ayant atteint un stade avancé, notamment les cancers digestifs ou pulmonaires. Toutefois, toutes les pertes de poids ne doivent pas automatiquement faire penser à une atteinte cancéreuse. En effet, en cas de tumeur, la perte de poids présente certaines caractéristiques : elle est inexpliquée, elle se traduit par une maigreur extrême (perte de muscles et de graisse, voire de masse osseuse),une perte d’appétit (anorexie) et une importante fatigue (asthénie). Cette dernière est très fréquente. Par ailleurs, cette perte de poids va se poursuivre même si le patient fait des efforts pour s’alimenter. Lorsque ces symptômes sont réunis, on sait avec certitude que la situation est grave et qu’il est probable qu’on soit face à une tumeur.

Sueurs nocturnes et cancer

Publicité

Les sueurs nocturnes ne sont pas systématiques en cas de cancer. Néanmoins, ces épisodes de bouffées de chaleur ne doivent pas être négligés, car il arrive que certains cancers aient pour symptômes précoces des sueurs nocturnes. C’est notamment le cas des lymphomes et des leucémies (cancers du sang),mais aussi parfois de cancers tels que le cancer de la prostate. A noter que les sueurs nocturnes ne sont jamais des symptômes isolés. Elles s’accompagnent toujours d’autres signes généraux tels que l’asthénie, la perte de poids et parfois d’une fièvre.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité