Cancer : le lymphome de Burkitt

Publicité

Le lymphome de Burkitt est un lymphome non hodgkinien particulièrement agressif. Assez rare chez les adultes, ce lymphome concerne essentiellement les garçons et les jeunes hommes. Parmi les cancers, les lymphomes de Burkitt ont pour particularité d’avoir une origine virale ; mais quels sont les symptômes de ce lymphome ? Quels sont les traitements qui existent ?

Publicité

© Istock

Caractéristiques des lymphomes de Burkitt

Le lymphome de Burkitt se présente sous deux formes distinctes : une forme africaine et une forme endémique (ou sporadique). La forme africaine du lymphome de Burkitt est due à l’Epstein-Barr virus (le virus responsable des mononucléoses) et elle se complique d’une anomalie génétique entraînant un défaut de développement des lymphocytes (globules blancs). La forme endémique, elle, concerne principalement les sujets masculins occidentaux, d’autres virus que l’Epstein-Barr pouvant être impliqués.

Publicité
Symptômes du lymphome de Burkitt

D’évolution très rapide, le lymphome de Burkitt va toucher d’une part les ganglions lymphatiques, comme tous les lymphomes, mais également de nombreux organes abdominaux. Cela va se traduire par des maux de ventre, des nausées, des vomissements, voire des hémorragies ou des occlusions intestinales. Les centres nerveux peuvent également être touchés avec pour conséquence une paralysie ou une méningite.

Traitement du lymphome de Burkitt

Le traitement du lymphome de Burkitt est chimiothérapeutique. Il doit être instauré le plus rapidement possible pour espérer être efficace (les taux de survie atteignent 80% quand le traitement est précoce). La chimiothérapie employée est intensive, car elle est destinée à éliminer les cellules cancéreuses qui sont particulièrement virulentes. Toutefois, même avec un traitement correctement mené, les rechutes sont nombreuses.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité