Cancer du péritoine : le premier symptôme

Cancer du péritoine : le premier symptôme©iStock

Le cancer du péritoine est relativement rare. Dans la plupart des cas, il est même secondaire à un autre cancer métastasé au niveau de cette membrane qui tapisse la cavité abdominale et les différents organes qui la composent. Mais comment détecter le cancer du péritoine ?

Publicité
Publicité

Cancer du péritoine : les signes

Il n’est pas évident de diagnostiquer précocement le développement de cellules malignes au sein du péritoine. En effet, ce type de cancer se développe souvent de manière insidieuse. Seules des douleurs abdominales récurrentes et persistantes peuvent constituer un signal d’alerte et pousser le patient à consulter un médecin. Celles-ci peuvent être associées à des troubles gastro-intestinaux tels que des difficultés à digérer, des nausées, voire des vomissements. A cela s’ajoutent parfois des troubles plus généraux à l’image d’une perte d’appétit, d’une fatigue généralisée ou d’une sensation de malaise.

Publicité

Cancer du péritoine : le pronostic

Lorsque le cancer du péritoine est secondaire à un autre cancer, les chances de survie sont défavorables, car la propagation des cellules malignes démontre un développement métastatique de la pathologie initiale. Il pourra s’agir d’un cancer de l’estomac, du côlon ou encore de l’ovaire qui dégénère. Le cancer primitif, lui, reste beaucoup plus rare que le précédent mais il présente un pronostic vital plus favorable, surtout s’il est diagnostiqué à un stade précoce et qu’il peut bénéficier d’une chirurgie visant à éliminer le maximum de cellules cancéreuses. Généralement, une chimiothérapie adjuvante est préconisée pour éviter les récidives.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité