Cancer de la vessie : les traitements

Publicité

Le traitement de référence du cancer de la vessie est la chirurgie. Selon les cas, le chirurgien peut retirer uniquement la tumeur, une partie ou la totalité de la vessie. On parle alors de cystectomie partielle ou totale. Les autres traitements du cancer de la vessie incluent la chimiothérapie, la radiothérapie et l’immunothérapie.

Publicité

Les différentes chirurgies du cancer de la vessie

Le choix de l’intervention chirurgicale dépend du degré d’extension du cancer. S’il est pris en charge à un stade précoce, le chirurgien réalise une résection endoscopique. Il retire uniquement la tumeur et préserve la vessie. Si le cancer a déjà atteint un stade avancé et si les risques de récidives sont importants, la vessie doit être retirée totalement ou partiellement. En général, la cystectomie totale est précédée d’un curage ganglionnaire (prélèvement des ganglions lymphatiques) et accompagnée de l’ablation d’autres organes (urètre, prostate, ovaires, utérus…).

Publicité
Les autres traitements du cancer de la vessie

En cas de métastases, lorsque les cellules cancéreuses ont migré vers d’autres organes, une chimiothérapie s’impose. Ce traitement médical repose en général sur l’administration de 4 médicaments : le méthotrexate, la vinblastine, l’adriamycine et le cisplatine. La chimiothérapie peut être associée à une radiothérapie, un traitement à base de rayons X utilisé pour détruire les cellules cancéreuses. L’immunothérapie est parfois indiquée après l’opération. Elle consiste à introduire des bactéries dans la vessie du patient pour stimuler son système immunitaire et lui permettre de mieux lutter contre la maladie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité