Cancer de la vessie : le premier symptôme chez l'homme

Publicité

Arrivant en deuxième position des cancers urinaires, juste derrière celui de la prostate, le cancer de la vessie touche trois fois plus d'hommes que de femmes. Le dépistage précoce de cette pathologie est un facteur important de chances de guérison. Mais comment détecter les premiers signes du cancer de la vessie chez l'homme ?

Publicité

Le cancer de la vessie chez l'homme, kézako ?

La vessie est un organe essentiel de l'organisme humain puisqu'il sert de lieu de stockage de l'urine après qu'elle a été filtrée par les reins et avant son évacuation. Chez l'homme, cette structure appartenant au système urinaire est implantée juste devant la prostate et le rectum. La vessie est composée de différentes couches tissulaires : le péritoine, le muscle détrusor et la muqueuse urothéliale. Dans la majorité des cancers de la vessie, la tumeur primitive se niche au niveau de cette muqueuse urothéliale, c'est-à-dire celle qui est directement en contact avec l'urine.

Publicité
Cancer de la vessie chez l'homme : quels symptômes ?

La détection précoce du cancer de la vessie reste difficile, car la pathologie peut rester asymptomatique ou présenter des signes cliniques non spécifiques pendant longtemps. Les premiers symptômes reconnaissables sont généralement de nature urinaire : brûlures mictionnelles, pollakiurie, fuites urinaires… La présence de sang dans les urines constitue souvent le signal d'alarme qui pousse le patient à consulter. Dans la plupart des cas, l'urologue détecte un polype cancéreux au niveau de la couche interne de la vessie. La tumeur devra faire l'objet d'une ablation chirurgicale.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité