Boule à l'aine : un signe de cancer ?

Boule à l'aine : un signe de cancer ?©iStock

Présenter une boule à l’aine est souvent inquiétant. Pourtant avant de penser tout de suite au pire, il faut savoir repérer les signes de gravité ou connaître ceux qui, au contraire, plaident en faveur d’une affection bénigne. Ainsi, avoir une boule à l’aine n’est pas automatiquement un signe de cancer, comme nous allons le voir.

Publicité

Boule à l’aine : origines possibles

Présenter une boule au niveau de l’aine est le plus souvent bénin. En effet, il s’agit généralement d’un ganglion lymphatique (ils sont nombreux dans cette région) qui enfle pour lutter contre une infection bénigne. En effet, les ganglions lymphatiques filtrent la lymphe, le liquide qui est chargé de véhiculer les globules blancs, et ils vont devenir volumineux en cas d’infection. Les boules à l’aine peuvent aussi être des hernies inguinales, une partie des intestins faisant saillie à l’extérieur de l’abdomen. Enfin, les boules à l’aine peuvent aussi être synonymes de cancer, bien que cela ne soit pas systématique.

Publicité

Caractéristiques de la boule à l’aine

Pour déterminer si une boule à l’aine est grave ou au contraire bénigne, il faut s’intéresser à ses caractéristiques. Il faudra notamment savoir si elle est plutôt ferme ou molle au toucher et si elle est ou non douloureuse. Si le ganglion est douloureux, c'est plutôt bon signe, car cela signifie qu’il est mobilisé pour lutter contre une infection. Il redeviendra spontanément indolore et ne sera plus palpable une fois l’infection soignée. En revanche, s’il est indolore et qu’il ne disparaît pas, voire s’il augmente de volume, il est préférable de consulter un médecin. C'est encore plus vrai s’il s’accompagne de symptômes persistants tels qu’une fièvre ou une importante fatigue.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité