Les plantes cancérigènes
Publicité

Anthraquinones: des tumeurs chez le rat

Les anthraquinones sont suspectées de provoquer des cancers gastro-intestinaux et urothéliaux (voies urinaire).
Publicité
Des études se sont portées sur le lien entre cancer colorectal et consommation de plantes médicinales laxatives contenant des anthraquinones, mais leurs résultats se sont révélés contradictoires.

De plus, il est difficile pour les chercheurs de savoir si les cancers sont dus aux plantes ou à l'usage de laxatifs en général. Les tests menés sur des rats se sont toutefois révélés plus concluants. Dès 1990, une étude menée sur 30 rats durant 480 jours montre que la prise orale d’hydroxy-1-anthraquinone fait apparaître diverses tumeurs dans leurs intestins.

'L'hydroxy-1-anthraquinone interagit avec l’ADN, forme des lésions sur celui-ci et le fait muter. Il y a aussi des indices d’une stimulation de la prolifération cellulaire, mais nous avons beaucoup moins de données sur ce point là que sur les acides aristolochiques', explique le Dr Robert Baan, chercheur au Circ.

Source: Mori, H., Yoshimi, N., Iwata, H., Mori, Y., Hara, A., Tanaka, T. & Kawai, K. (1990) Carcinogenicity of naturally occurring 1-hydroxyanthraquinone in rats: Induction of large bowel, liver and stomach neoplasms. Carcinogenesis, 11, 799–802

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité