Lymphome non hodgkinien : un diagnostic par biopsie

Lymphome non hodgkinien : un diagnostic par biopsie©iStock

Les lymphomes, appelés aussi cancer des ganglions, sont des cancers du système lymphatique et représentent les plus fréquentes hémopathies malignes. On les classe généralement en deux catégories : les lymphomes hodgkiniens et les lymphomes non hodgkiniens. Éclaircissements sur le lymphome non hodgkinien et son diagnostic.

Publicité

Qu’est-ce qu’un lymphome non hodgkinien ?

Le lymphome est une tumeur touchant les cellules immunitaires et la lymphe. Ces tumeurs peuvent se développer sur n’importe quel endroit du tissu lymphoïde, mais touchent préférentiellement les organes comme les amygdales ou les ganglions de la muqueuse intestinale. On distingue les lymphomes hodgkiniens qui présentent des cellules caractéristiques et affectent préférentiellement les jeunes adultes, et les lymphomes non hodgkiniens, les plus fréquents, qui touchent tous les âges.

Publicité

Comment diagnostique-t-on un lymphome non hodgkinien ?

Les lymphomes non hodgkiniens présentent des symptômes variés comme des adénopathies, de la fièvre, une grande fatigue ou des douleurs. L’imagerie médicale (IRM, scanner) permet de cibler les ganglions touchés. L’élément diagnostic le plus important reste la biopsie du ganglion qui sera analysé dans un service d’anatomie pathologique. La biopsie du ganglion permettra de connaître le type de lymphome pour pouvoir adapter au mieux le traitement. Celui-ci est généralement constitué d’une chimiothérapie voire d’une immunothérapie. Généralement, le taux de rémission des lymphomes (tout type confondu) avoisine les 70%.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité