Lymphome de Burkitt : le diagnostic

Lymphome de Burkitt : le diagnostic©iStock

Classé parmi les lymphomes non hodgkiniens (LNH) à cellules B matures, le lymphome de Burkitt touche principalement les enfants et les jeunes adultes. Si elle reste rare, cette pathologie se caractérise souvent par son agressivité.

Publicité
Publicité

Lymphome de Burkitt : les 3 types

Ce type particulier de lymphome à cellules B se décline en trois sous-types :
- Le lymphome de Burkitt endémique : survenant principalement sur le continent africain, ce lymphome est généralement secondaire à une infection par le virus d'Epstein-Barr (EBV). Il se traduit par des tumeurs affectant le visage et la mâchoire.
- Le lymphome de Burkitt sporadique : on trouve cette forme sur les continents américain et européen. Ce lymphome se manifeste principalement sous la forme de tumeurs à l'abdomen, aux testicules, aux ovaires ou encore aux reins.
- Le lymphome de Burkitt en lien avec une immunodéficience : il touche majoritairement les personnes présentant une déficience de leur système immunitaire et, plus précisément, les patients atteints du VIH.

Publicité

Lymphome de Burkitt : diagnostic et traitement

Le diagnostic est confirmé par biopsie de la masse tumorale ou par ponction de moelle osseuse détectant la présence de cellules malignes. La prise en charge de ce type de cancer à évolution rapide est basée sur l'administration d'une chimiothérapie intensive afin d'enrayer la propagation des cellules anormales à l'ensemble du système nerveux central. Contrairement aux chimiothérapies « classiques », les agents chimiothérapeutiques sont souvent injectés directement dans la moelle osseuse du patient, de manière à obtenir des résultats plus satisfaisants. Il faut savoir que plus le traitement est mis en œuvre précocement, plus le pronostic sera positif.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité