Cancer du sang : le diagnostic par myélogramme

Cancer du sang : le diagnostic par myélogramme©iStock
Publicité

La leucémie ou cancer du sang est une forme de cancer qui se développe aux dépens des cellules souches du sang, dans la moelle osseuse. Les symptômes du cancer du sang sont nombreux et varient selon le type de leucémie. Ils incluent la fatigue, l’essoufflement, le teint pâle, la perte de poids, les infections et les saignements à répétition. Le myélogramme constitue l’examen de référence, qui permet de confirmer le diagnostic.

Publicité

En quoi consiste le myélogramme et comment permet-il de confirmer un cancer du sang ?

Le myélogramme consiste à étudier les cellules du sang (globules, plaquettes) à la recherche d’anomalies ou de cellules cancéreuses. Cet examen est indiqué en hématologie en cas de suspicion de leucémie. A l’aide d’une aiguille cylindrique appelée trocart, le médecin réalise une ponction pour prélever des cellules sanguines au niveau de l’os (moelle osseuse). Le prélèvement s’effectue dans le thorax (sternum) ou dans la hanche, sous anesthésie locale. L’échantillon récolté est ensuite analysé au microscope. Le myélogramme permet de connaître la composition du sang et de repérer des anomalies (cellules anormales ou déformées).

Comment prendre en charge un cancer du sang ?

Le traitement mis en place dépend du type de leucémie, de l’âge et de l’état de santé du patient. La chimiothérapie et la radiothérapie sont souvent utilisées. Lorsque ces traitements sont insuffisants, une greffe de moelle osseuse est nécessaire. Cette alternative est surtout proposée aux jeunes patients.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité