Le cancer de la vessie chez l'homme

Les hommes ont entre 2 et 3 fois plus de risques d’être atteints d’un cancer de la vessie que les femmes. Ce déséquilibre s’explique en partie par le tabagisme, qui concerne surtout les hommes et constitue un des principaux facteurs de risque. Comment reconnaître les signes du cancer de la vessie chez l’homme ? Existe-t-il des traitements efficaces ? Explications.

Publicité
Publicité

© Fotolia

Les troubles de la miction, les premiers symptômes du cancer de la vessie chez l’homme

Des difficultés à uriner, des mictions fréquentes accompagnées d’une sensation de brûlure, du sang retrouvé dans les urines (hématurie)… Ces troubles peuvent être les premiers symptômes d’un cancer de la vessie. Chez certains patients, les troubles de la miction s’accompagnent de contractions involontaires de la vessie (spasmes) et de douleurs dorsales. Dans la plupart des cas, l’hématurie est le premier signe qui conduit le patient à consulter son médecin. Cela dit, du sang dans les urines n’est pas nécessairement synonyme de cancer. Le diagnostic ne sera confirmé qu’à l’issue des examens.

Publicité
Traitements du cancer de la vessie chez l’homme et possibles effets secondaires

Le cancer de la vessie chez l’homme impose souvent une ablation chirurgicale de la vessie, la cystectomie. Elle peut être partielle ou totale selon l’étendue de la tumeur. Le retrait de la vessie permet de prévenir les métastases et d’éviter les complications. Une chimiothérapie, une radiothérapie ou une immunothérapie est aussi parfois indiquée. Des troubles de l’érection surviennent ensuite chez certains patients, surtout lorsque la prostate a aussi été retirée. En raison des possibles troubles de la fertilité liés à la chirurgie, le médecin peut proposer au patient de prélever et de conserver son sperme.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité