Irradiation : les aliments à risque

Publicité

Entre autres méthodes de conservation des aliments, l’irradiation est à la fois très utilisée et soumise à controverse. Il s’agit de décontaminer certains aliments en les ionisant. Les rayonnements émis détruisent une partie des micro-organismes. Si la radioconservation des aliments présente de nombreux avantages pour la conservation, elle génère parfois des composés mutagènes et laisse passer certains pathogènes. Quels aliments seraient dangereux ?

Publicité

© FotoliaIrradiation : Pourquoi les aliments seraient-ils dangereux ?

Selon une équipe de chercheurs, l’ionisation des lipides (graisses) alimentaires produirait des composés cancérigènes chez la souris. D’autres organismes institutionnels contredisent ces conclusions. En outre, l’ionisation détruit nombre de vitamines et de nombreux composés oxydants pourraient favoriser les mutations. Des chats australiens présentaient, quant à eux, des troubles neurologiques suite à l’ingestion répétée de nourriture irradiée. D’autres exposent un problème de contamination secondaire : en détruisant la flore présente sur les aliments, d’autres micro-organismes se développeraient d’autant plus rapidement sur ce « terrain libre » ! En voulant bien faire, on pourrait donc favoriser les intoxications alimentaires.

Publicité
Irradiation : Quels aliments seraient dangereux ?

Pour la France, la liste des aliments irradiés autorisés est la suivante : épices, herbes aromatiques et condiments, légumes et fruits secs, farine de riz, flocons et germes de céréales pour produits laitiers, gomme arabique, ail, échalote, oignon, crevettes, cuisses de grenouilles congelées, volailles.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité