Douleur thoracique : quand penser au cancer du poumon ?

Publicité
Le cancer du poumon est un cancer relativement grave qu’il est possible de traiter efficacement s’il est pris en charge dès ses débuts. Aussi est-il important de savoir détecter les signes avant-coureurs d’un cancer pulmonaire et de savoir si une douleur thoracique ou des douleurs intercostales peuvent constituer des symptômes.
Publicité

5135553-inline-500x333.jpg© Istock

Douleur thoracique, un symptôme de cancer du poumon ?

Les cancers du poumon restent longtemps asymptomatiques. Ce n’est que lorsque le cancer a suffisamment progressé qu’il entraîne des symptômes. Un des premiers signes cliniques pouvant faire son apparition en cas de cancer pulmonaire est une gêne respiratoire (dyspnée) ou une toux chronique qu’on ne parvient pas à soigner. D’autres symptômes peuvent être présents, comme des crachats sanglants ou un essoufflement anormal, même s’ils surviennent plus tardivement. La douleur thoracique peut aussi faire partie des symptômes qu’il est possible de ressentir en cas de cancer pulmonaire. On peut la ressentir si la tumeur est particulièrement volumineuse. Ainsi, ce n’est qu’accompagnée d’autres symptômes qu’une douleur au thorax pourra faire évoquer un cancer.

Publicité
Douleurs intercostales et cancer pulmonaire

Les douleurs intercostales ne font pas partie des douleurs qui peuvent faire évoquer un cancer pulmonaire (elles peuvent en revanche trahir la présence d’une métastase osseuse au niveau d’une vertèbre). Elles sont plus souvent dues à de l’arthrose vertébrale ou à un zona, même si de nombreuses autres origines existent. En revanche, suite à l’intervention chirurgicale visant à retirer une tumeur pulmonaire, il est possible de ressentir des douleurs intercostales pendant plusieurs semaines. Elles finissent généralement par s’estomper au bout de quelques mois.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité