Tumeur gastrique bénigne ou maligne : la différence

Tumeur gastrique bénigne ou maligne : la différence©iStock

Comme la plupart des organes, l'estomac peut être le siège d'une prolifération anormale de cellules. Mais contrairement aux tumeurs malignes, les tumeurs gastriques bénignes sont relativement rares. Si elles ne se propagent pas, elles doivent toutefois être retirées.

Publicité

Les tumeurs gastriques bénignes, quelles sont-elles ?

On parle de tumeur bénigne pour qualifier une masse tumorale non cancéreuse. Dans la majorité des cas, elle n'engage pas le pronostic vital du patient et ne se métastase pas. On dénombre plusieurs types de tumeurs gastriques bénignes :
-
les polypes gastriques ;
- les hémangiomes ;
- les lymphangiomes ;
- les fibromes ;
- les lipomes ;
- les tumeurs des nerfs périphériques ;
- les tumeurs périvasculaires ;
-
les tumeurs kystiques...
La nature bénigne de la masse tumorale est confirmée par des analyses anatomopathologiques réalisées après un prélèvement (biopsie).

Publicité

Et les tumeurs malignes ?

L'adénocarcinome représente la tumeur cancéreuse gastrique la plus fréquemment diagnostiquée. Ce type de cancer se développe initialement au sein des cellules glandulaires qui recouvrent la surface interne de l'estomac et peut, potentiellement, se propager aux organes avoisinants. Mais il existe d'autres pathologies gastriques cancéreuses :
- les tumeurs stromales gastro-intestinales (TSGI) ;
- les carcinomes adénosquameux ;
- les lymphomes gastriques ;
- les tumeurs neuroendocrines gastro-intestinales...
Quel que soit le type de cancer gastrique, la chirurgie représente le traitement de référence. Plusieurs alternatives sont alors envisageables en fonction de la localisation tumorale et du stade d'évolution du cancer : résection muqueuse endoscopique, gastrectomie, résection limitée, curage ganglionnaire...

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité