Tumeur du cerveau : qu'est-ce qu'un gliome

Les cancers peuvent toucher tous les organes de l’organisme. Ainsi, il existe aussi des cancers du cerveau. Les tumeurs du cerveau et les symptômes qui en découlent sont extrêmement variables. On parle souvent de gliome en cas de tumeur cérébrale, mais plusieurs types de gliomes existent.

Publicité
Publicité

5650789-inline-500x333.jpg© Istock

Le gliome, un cancer du cerveau

Le gliome est une tumeur cérébrale qui se développe au niveau des cellules gliales, d’où son nom. On distingue différents types de gliomes : les glioblastomes, qui sont agressifs ; les astrocytomes et les oligodendrogliomes, qui peuvent être moins graves. Les glioblastomes sont des tumeurs exclusivement malignes qui se développent au niveau des hémisphères. Ils représentent la moitié des cas de gliomes. Les astrocytomes peuvent être soit bénins, soit malins. Ils affectent le système nerveux central. Quant aux oligodendrogliomes, généralement bénins, ils touchent les oligodendrocytes, les cellules du cerveau qui participent à la formation des gaines de myéline (gaine qui entoure les fibres nerveuses du système nerveux central).

Publicité

Cancer du cerveau : symptômes

Les symptômes d’un gliome dépendent de la zone cérébrale qui est touchée. D’une façon générale, les glioblastomes vont se traduire par des paralysies et des troubles sensitifs. Cela est dû à la compression cérébrale que l’œdème qu’ils génèrent va provoquer. Les astrocytomes, eux, entraînent essentiellement des troubles épileptiques. Les oligodendrocytes, de leur côté, sont responsables d’épilepsie, de paralysies et de pertes de sensibilité. L’hypertension intracrânienne dont ils sont responsables provoque des maux de tête et des vomissements.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité