Maladie du coeur : le cancer du péricarde

Maladie du coeur : le cancer du péricarde©iStock

Les cancers du cœur primitifs sont des cancers extrêmement rares (entre 0,001 et 0,03 % des cancers) et qui sont bénins dans 75 % des cas. En revanche, les cancers du cœur secondaires (métastases cardiaques) sont environ 40 fois plus fréquents. Mais de quelles maladies du cœur un cancer cardiaque peut-il être responsable ? Une insuffisance cardiaque peut-elle être due à un cancer du cœur ?

Publicité
Publicité

Cancer du coeur primitif

Les cancers du cœur primitifs (ou primaires) sont des cancers (mésothéliomes) qui prennent directement naissance au niveau du cœur. Ils se développent dans le péricarde, c’est-à-dire sur la membrane qui enveloppe le cœur. Les mésothéliomes du péricarde concernent principalement les personnes ayant entre 40 et 70 ans bien qu’on puisse présenter ce type de cancer à tout âge. Ils peuvent déclencher des troubles du rythme cardiaque, un épanchement de liquide autour du cœur ou une insuffisance cardiaque, le cœur devenant incapable de jouer correctement son rôle de pompe.

Publicité

Cancer du cœur secondaire

Contrairement aux cancers du cœur primaires, les cancers du cœur secondaires font leur apparition à la suite de la propagation de cellules cancéreuses provenant d’un autre cancer présent ailleurs dans l’organisme. Les cancers qui entraînent le plus souvent des métastases cardiaques sont les cancers des bronches, du sein, les mélanomes (cancers de la peau), les leucémies et les lymphomes (cancers du sang) ainsi que les sarcomes de Kaposi (dû à un virus herpès ou au sida).

Traitement du cancer du cœur

Qu’il s’agisse d’un cancer du cœur primaire ou secondaire, le traitement est le même. Il s’agit de réaliser une intervention chirurgicale destinée à retirer le mésothéliome et/ou à soulager les symptômes dont il est responsable. En cas d’épanchement liquidien, il est possible de pratiquer une péricardiocentèse consistant à ponctionner le liquide pour soulager le cœur.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité